Rechercher

Ottawa : Des responsables se dissocient d’un pro-Palestinien accusé de négationnisme

Nazih Khatatba, qui dirige un journal qui a déjà exprimé des opinions négationnistes, avait été invité au Parlement canadien pour une "Journée de solidarité avec les Palestiniens"

Drapeau du Canada. (Crédit : Wikipédia)
Drapeau du Canada. (Crédit : Wikipédia)

Fin novembre, le Parlement canadien, à Ottawa, a organisé une « Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien ».

Dans ce cadre, des personnalités pro-palestiniennes ont été invitées au Parlement.

Parmi celles-ci : Nazih Khatatba, qui dirige Meshwar Media, un journal arabophone de la région de Toronto qui a déjà exprimé des opinions négationnistes en lien avec la Shoah.

Suite à l’évènement, le Centre consultatif des relations juives et israéliennes (CIJA) s’est insurgé contre la présence de l’homme, demandant au ministre des Transports, Omar Alghabra, qui était lui aussi présent à l’évènement, de s’en dissocier.

« Les membres du gouvernement canadien ne devraient pas rencontrer des négationnistes de la Shoah et des sympathisants du Hamas qui font l’éloge du meurtre d’enfants. C’est un scandale », a écrit l’organisation.

Par la suite, le ministre a répondu sur Twitter, déclarant que « la personne qui a assisté à l’événement du Groupe d’amitié parlementaire Canada-Palestine n’aurait pas dû être invité ».

« Ce que cet individu a dit est offensant et antisémite et doit être condamné. L’antisémitisme est réel et je continuerai de le dénoncer à chaque fois que je le verrai », a-t-il déclaré.

Le député libéral Sameer Zuberi ainsi que Salma Zahid, présidente du Groupe d’amitié, se sont eux aussi tous les deux distanciés de l’individu. Zahid a néanmoins rappelé que plus de 150 personnes avaient assisté à l’événement, et que les invitations avaient largement circulé dans la communauté palestinienne canadienne.

Plusieurs autres députés qui ont eux aussi participé à la « Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien mardi dernier » n’ont pas réagi.

Selon le compte Twitter Documenting Antisemitism, Meshwar Media aurait qualifié « d’opération de qualité » l’attentat à la bombe qui avait eu lieu fin novembre à Jérusalem et qui avait fait plusieurs morts, dont un jeune Canadien.

Selon Bnai Brith Canada, le gouvernement de l’Ontario a cessé de diffuser des publicités dans le journal Meshwar Media depuis 2021 en raison de commentaires antisémites répétés dans ses pages.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.