Ouverture du festival Hullageb, hommage à la créativité israélo-éthiopienne
Rechercher

Ouverture du festival Hullageb, hommage à la créativité israélo-éthiopienne

Les artistes israéliens d'origine éthiopienne influencent de plus en plus la scène culturelle locale du pays

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Abatte Barihun jouera au festival festival Hullageb, du 19 au 24 décembre 2019 (Crédit : Nir Shaanani)
Abatte Barihun jouera au festival festival Hullageb, du 19 au 24 décembre 2019 (Crédit : Nir Shaanani)

Le festival annuel Hullageb a ouvert ses portes à Jérusalem jeudi soir, en célébrant la créativité israélo-éthiopienne.

Le festival s’étale sur cinq jours, du 19 au 24 décembre. Il a débuté avec le chanteuse américano-éthiopienne Abby Lakew et le chanteur éthiopien Aregahegn Worash.

Le festival Hullageb a été fondé il y 10 ans par la Confederation House à Jérusalem. L’édition de cette année permettra de voir plusieurs artistes revenants, dont l’artiste Orit Tashuma, les Ethiopiens dans le Collectif de chant israélien, le groupe du Théâtre Hullageb, et le groupe Ground Heights.

Le performance finale du festival aura lieu au Zappa Club, avec un trio de jazz composé du pianiste Omri Mot, du saxophoniste et chanteur Abatte Barihun et du musicien Shlomo Bar, qui interpréteront des œuvres puisant dans les racines du jazz éthiopien et d’Afrique occidentale.

« Ces dix dernières années, il y a eu une hausse significative du nombre d’artistes d’Ethiopie sur la scène culturelle israélienne », a déclaré Effi Benaya, la directrice de la Confederation House. « Ils influencent les conversations d’artistes ici et font partie de la mosaïque de la création israélienne. Le festival constitue une vitrine sur cette évolution. »

Pour acheter des billets ou obtenir plus d’information, rendez-vous sur Bimot.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...