Rechercher

Paris : De nombreux cours et conférences en janvier à l’Institut Elie Wiesel

Au programme : une introduction à la philosophie, une ouverture à la tradition orale, un cours sur les Juifs du Maghreb, ou encore une initiation au judéo-arabe

Comme tous les mois, de nombreux cours et conférences se dérouleront en janvier à l’Institut Elie Wiesel.

Au programme :

– Une introduction à la philosophie, avec Danielle Cohen-Levinas, musicologue, philosophe spécialiste de philosophie juive, professeure à l’Université Paris-Sorbonne.
Les cours se dérouleront les mercredi 4, 11, 18 et 25 janvier, de 19h à 21h. Le tarif est de 60 euros.
Ils s’articuleront autour de l’ouvrage L’étoile de la Rédemption de Franz Rosenzweig et de trois concepts bibliques : création, révélation, rédemption.
Le programme est le suivant :
1. « Athènes et Jérusalem : deux paradigmes philosophiques »
2. « Le monde comme création »
3. « La Révélation : le temps du langage »
4. « L’horizon de la Rédemption »
Les cours ont pour objet de montrer comment les cinq livres de la Torah sont à l’origine d’une nouvelle pensée philosophique, exigeante, ayant pour objet de réhabiliter l’héritage juif au cœur de la pensée occidentale.

– Une ouverture à la tradition orale, avec un « regard neuf sur les rabbins antiques », avec José Costa, professeur à l’Université de Paris III — Sorbonne Nouvelle.
Les cours auront lieu les jeudi 5, 12, 19 et 26 janvier, de 19h à 21h. Le tarif est de 60 euros.
Le programme sera le suivant :
1. « Que signifie le Cantique des Cantiques ? La réponse de Shir ha-shirim Rabba »
2. « Le Midrash Tanh’uma et l’origine du mal »
3. « La Bible réécrite par les rabbins dans les Pirqe de rabbi Eli’ezer »
4. « Quand le Talmud de Babylone se met au Midrash : l’exemple d’Esther »
Chaque séance sera centrée sur la lecture commentée d’un Midrash particulier, précédée par un aperçu de l’ouvrage dans lequel apparaît ce Midrash.

– Un cours sur les Juifs du Maghreb, les 10, 17 et 24 janvier, avec Joëlle Allouche-Benayoun, universitaire et chercheuse au CNRS (Groupe Sociétés, Religions, Laïcité).
Les cours auront lieu sur Zoom uniquement, au tarif de 45 euros le cycle.
Ils porteront sur l’étude anthropologique des Juifs du Maghreb à travers leurs pratiques quotidiennes, leurs nourritures et leurs chants, mais aussi sur leurs coutumes et superstitions. Alors qu’ils étaient sur place, toutes ces traditions les révèlent au carrefour des influences berbères, espagnoles, arabes, françaises (repérables dans les noms de famille, les pratiques culinaires, la liturgie, la musique…) Ce cours présentera l’histoire de cette diaspora implantée pendant 2 000 ans au Maghreb et son entrée particulière dans la modernité par le biais de la civilisation française.

– Une initiation au judéo-arabe marocain, le lundi 17 janvier à 19h, et les lundi 24 et 31 janvier, et 7 et 14 février, de 15h à 16h30. Ce cycle de 6 séances d’1h30, gratuit avec adhésion à l’ECUJE, aura lieu en présentiel au 119 rue la Fayette, à Paris, et en Zoom.
Le cycle a pour objectif de présenter histoire et mémoire des Juifs du Maroc et de transmettre les bases de la principale langue qu’ils ont parlée pendant des siècles.
Jonas Sibony, maître de conférences en langue et littérature hébraïque, docteur en linguistique sémitique, chercheur en dialectologie arabe, spécialiste de judéo-arabe, et directeur du Département d’études hébraïques et juives à l’Université de Strasbourg, le dirigera.
« Les parlers judéo-arabes marocains sont les variétés d’arabe marocain parlées par les Juifs. Au Maroc, là où il y avait une communauté juive arabophone, il y avait un parler judéo-arabe. Dans leurs quartiers, les Mellah, ces communautés étaient baignées dans une intense vie juive. Leur langue arabe s’est donc teintée de formules pour exprimer les concepts juifs et de mots venus de l’hébreu et de l’araméen, les langues des textes et de l’étude », indique l’ECUJE.

Au programme également ces prochaines semaines : « Un continent perdu : les Juifs de Galicie » avec Dominique Bourel, directeur de recherche émérite au CNRS ; et « La littérature hébraïque, miroir de la société » avec Ariane Bendavid, maître de conférences à Paris IV-Sorbonne.

Le programme complet et les détails sont disponibles sur le site de l’Institut Elie Wiesel.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.