Pas de drapeaux israéliens lors du concert de Sarit Haddad pour des ‘raisons de sécurité’
Rechercher

Pas de drapeaux israéliens lors du concert de Sarit Haddad pour des ‘raisons de sécurité’

Plusieurs personnes ont demandé à la direction de l'Olympia pourquoi les drapeaux israéliens des spectateurs avaient été confisqués lors du concert du 24 mai dernier

Sarit Hadad (photo credit: Kobi Gideon/Flash 90)
Sarit Hadad (photo credit: Kobi Gideon/Flash 90)

La star israélienne Sarit Haddad était en concert en Paris le 24 mai dernier a l’Olympia, la célèbre salle de spectacles du boulevard des Capucines.

Mais le 26 mai, soit le surlendemain du spectacle, le site Coolamnews relaye le témoignage d’une femme racontant qu’à un moment donné du spectacle les drapeaux israéliens qu’agitaient quelques spectateurs ont été confisqués par les agents de sécurité.

« Le concert débute et apparaît Sarit que je découvre, enceinte, raconte Emmanuelle Halioua. Rapidement les drapeaux d’Israël surgissent dans la salle. Rapidement aussi, les vigiles nous tombent dessus : » pas de drapeaux d’Israël, ordre de la direction de l’Olympia ».

Sur Twitter, le compte de la salle est rapidement pris à partie par des personnes demandant des explications, généralement blessées de ce qu’ils soupçonnent être un acte de dénigrement d’Israël.

Après 48h la direction de l’Olympia décide finalement de répondre et de lever les soupçons : la décision a été prise pour des raisons de sécurité incendie.

« Pour des raisons de sécurité, tout élément de décoration en salle doit être résistant au feu. Les drapeaux et banderoles amenés par les spectateurs ne sont donc pas autorisés. De plus, les piquets de drapeaux sont considérés comme des objets contondants donc non autorisés en salle pour garantir la sécurité du public. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...