Israël en guerre - Jour 253

Rechercher

Peres : Israël est un monument vivant à la mémoire des six millions

En Autriche, le président déclare qu'Israël est une victoire contre les crimes commis par les nazis pendant l'Holocauste

Shimon Peres et Heinz Fischer, le président autrichien, rendent hommage aux victimes de l'Holocauste (Crédit : Mark Neyman/GPO/Flash 90)
Shimon Peres et Heinz Fischer, le président autrichien, rendent hommage aux victimes de l'Holocauste (Crédit : Mark Neyman/GPO/Flash 90)

Le président Shimon Peres a déclaré dimanche que l’État d’Israël était tel un monument vivant à la mémoire des six millions de Juifs tués par les nazis pendant l’Holocauste. Le président se trouvait dans la capitale autrichienne à l’occasion d’une cérémonie.

« Le Judenplatz était au coeur d’une communauté juive dynamique, [mais] des 176 000 Juifs de Vienne, seulement 5 000 ont survécu à l’épisode noir de l’Holocauste, » a déclaré Peres.

« L’État d’Israël est notre victoire. Une forteresse de triomphe contre les nazis. Un lieu dédié à la mémoire de nos six millions de frères et sœurs. Une promesse aux survivants des horreurs. Un espoir pour l’avenir du peuple juif. »

Le président a récité le Kaddish, la prière traditionnelle juive commémorative, pour honorer la mémoire des victimes de l’Holocauste.

Le président autrichien Heinz Fischer, qui était présent à la cérémonie, a indiqué que les habitants de son pays étaient entièrement responsables des atrocités commises pendant l’Holocauste. Il a ajouté que la mission actuelle de l’Autriche était de combattre l’antisémitisme sous toutes ses formes.

« Nous devons admettre que la manière dont ce pays s’est comporté à l’époque du socialisme national, même à la fin de la guerre, fut très longtemps dominée par un silence inconfortable, un sentiment de culpabilité et une tentative de répression, » a affirmé Fischer.

« Ce n’est que lors des 25 dernières années que l’Autriche, en raison du processus difficile de sensibilisation, a commencé à changer, de manière fondamentale et importante, la sensibilisation historique, de l’oubli au souvenir… En posant ces couronnes à cette cérémonie commémorative aujourd’hui, avec le président d’Israël, nous commémorons ensemble les hommes et les femmes tués pendant l’Holocauste et honorons les survivants de cette tragédie de l’humanité. »

Plus tôt dans la journée de dimanche, Peres a rencontré Lamerto Zanier, le secrétaire général de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, pour parler des négociations de paix israélo-palestiniennes.

Les parties « travaillaient sans discontinuer afin de parvenir à une percée dans les discussions ». « J’espère qu’il y aura des développements positifs dans les négociations dans les jours prochains. Votre organisation joue un rôle central dans la préservation de la stabilité au Moyen Orient et dans la prospérité économique des peuples de la région », a indiqué Peres.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.