Pfizer: Les Israéliens de 12 à 15 ans seront vaccinés dès le feu vert de la FDA
Rechercher

Pfizer: Les Israéliens de 12 à 15 ans seront vaccinés dès le feu vert de la FDA

Les responsables discutent avec les groupes médicaux et les caisses d'assurance-maladie pour préparer le lancement de la campagne de vaccination, dit le ministère de la Santé

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Des flacons de vaccin anti-coronavirus Pfizer/BioNTech dans une chambre froide avant d'être emballés pour être livrés dans un entrepôt d'une banlieue de Paris, le 30 mars 2021. (Crédit : Joel Saget/AFP)
Des flacons de vaccin anti-coronavirus Pfizer/BioNTech dans une chambre froide avant d'être emballés pour être livrés dans un entrepôt d'une banlieue de Paris, le 30 mars 2021. (Crédit : Joel Saget/AFP)

Le directeur-général du ministère de la Santé Chezy Levy a rencontré et consulté des instances professionnelles, des représentants des caisses d’assurance-maladie et des associations regroupant les pédiatres dans le cadre de la préparation de l’élargissement de la campagne de vaccination nationale aux Israéliens âgés de 12 à 15 ans, a indiqué le ministère dans un communiqué.

L’équipe en charge de l’épidémie, au sein du ministère, « va débattre de la question, se pencher sur le dossier de l’efficacité et la sûreté de la campagne et elle soumettra ses recommandations au ministère de la Santé », a continué le communiqué.

De plus, le ministère a expliqué s’entretenir actuellement avec les caisses d’assurance-maladie en vue du lancement de cette campagne. Ce sont ces caisses qui administrent l’essentiel des doses de vaccin distribuées au public.

Lundi, la FDA a déclaré que le vaccin Pfizer était sûr et qu’il assurerait une protection forte pour les jeunes adolescents, sur la base d’essais réalisés sur plus de 2 000 volontaires américains âgés de 12 à 15 ans. L’étude a découvert qu’il n’y avait eu aucun cas de COVID-19 parmi les adolescents pleinement vaccinés contre 18 parmi des enfants ayant reçu un placebo. De manière plus intrigante, les chercheurs ont découvert que les enfants avaient développé davantage d’anticorps que dans des études antérieures réalisées sur de jeunes adultes.

Les adolescents plus jeunes ont reçu le même dosage que les adultes et ils ont connu les mêmes effets secondaires – avec des bras endoloris et de la fièvre, des frissons ou des douleurs qui signalent un système immunitaire en plein emballement, en particulier après la deuxième dose.

Israël a d’ores et déjà acheté des millions de vaccins Pfizer-BioNTech en préparation de la vaccination des enfants, ainsi que pour couvrir toutes les piqûres de rappel qui pourraient être nécessaires.

La campagne de vaccination du pays, qui est offerte aux Israéliens de 16 ans et plus, a permis d’administrer les deux doses à plus de la moitié de la population et serait à l’origine majoritairement de la chute du nombre de nouvelles infections à coronavirus – qui est passé de milliers en début d’année à seulement quelques dizaines.

Il n’y a eu que 53 nouveaux cas de COVID-19 qui ont été détectés lundi, selon les chiffres du ministère de la Santé qui ont été rendus publics mardi.

Le nombre total de cas actifs est de 974, le chiffre le plus bas en plus d’un an. 77 personnes se trouvent dans un état grave.

Depuis le début de l’épidémie dans le pays, 838 993 personnes ont été touchées par la COVID-19 en Israël et 6 378 personnes ont succombé des suites de la maladie.

Jusqu’à présent, 5 083 894 Israéliens ont reçu leurs deux doses de vaccin et 5 424 961 ont reçu au moins une dose.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...