Pierre Brossolette, figure de la Résistance, entre au Panthéon
Rechercher

Pierre Brossolette, figure de la Résistance, entre au Panthéon

Le 21 février dernier, François Hollande a annoncé le transfert des cendres de Pierre Brossolette au Palais des grands hommes

Le Panthéon, Paris (Crédit : Roman Bonnefoy/CC BY SA 3.0)
Le Panthéon, Paris (Crédit : Roman Bonnefoy/CC BY SA 3.0)

Le 27 mai prochain, Pierre Brossolette, figure imminente de la Résistance entrera sous la coupole du Panthéon, aux côtés de trois autres personnalités de l’histoire de France : Germaine Tillion, Geneviève de Gaulle et Jean Zay.

Le transfert de Pierre Brossolette au Panthéon n’a pas manqué de susciter une vive polémique.

Cet hommage rendu ferait de l’ombre à la mémoire de Jean Moulin, figure emblématique de la résistance française et qui repose au Panthéon depuis 1964.

Dans une interview réalisée par Télérama, Guillaume Piketty, qui a consacré sa thèse à Pierre Brossolette, évoque l’absurdité de la polémique, considérant que le Panthéon est assez grand pour accueillir ces deux personnalités marquantes de la Résistance.

Pierre Brossolette a été l’un des chefs de la Résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, il était très actif aussi bien dans la Résistance intérieure qu’au service de la France libre du Général de Gaulle.

Pierre Brossolette fut arrêté en 1944 par la Gestapo avant d’être transféré à Paris où il finira par se suicider pour ne pas avoir à parler.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...