Plus de 400 pièces islamiques d’il y a 1 100 ans découvertes lors de fouilles
Rechercher

Plus de 400 pièces islamiques d’il y a 1 100 ans découvertes lors de fouilles

Le rare coffre "en excellent état" comprend un fragment de pièce, découpé pour faire de la "petite monnaie", révélant un lien entre le califat abbasside et l'empire byzantin rival

  • Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
    Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
  • Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
    Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
  • Oz Cohen, 18 ans, brosse soigneusement la terre d'un tas de pièces d'or datant du califat abbasside, lors d'une présentation à la presse des découvertes réalisées sur un site archéologique près de Tel-Aviv dans le centre d'Israël (Crédit : Heidi Levine / POOL / AFP)
    Oz Cohen, 18 ans, brosse soigneusement la terre d'un tas de pièces d'or datant du califat abbasside, lors d'une présentation à la presse des découvertes réalisées sur un site archéologique près de Tel-Aviv dans le centre d'Israël (Crédit : Heidi Levine / POOL / AFP)
  • Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
    Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
  • Shahar Krispin, expert numismate de l'Autorité israélienne des antiquités, compte les pièces d'or. (Crédit : Yoli Schwartz, Israel Antiquities Authority)
    Shahar Krispin, expert numismate de l'Autorité israélienne des antiquités, compte les pièces d'or. (Crédit : Yoli Schwartz, Israel Antiquities Authority)
  • Liat Nadav-Ziv, directrice des fouilles, tient une pièce d'or. (Crédit : Yoli Schwartz, Israel Antiquities Authority)
    Liat Nadav-Ziv, directrice des fouilles, tient une pièce d'or. (Crédit : Yoli Schwartz, Israel Antiquities Authority)
  • Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
    Des pièces d'or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d'Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)
  • Des ouvriers fouillent un site où d'un tas de pièces d'or datant du califat abbasside a été mis au jour, sur un site archéologique près de Tel Aviv. (Crédit : Heidi Levine / POOL / AFP)
    Des ouvriers fouillent un site où d'un tas de pièces d'or datant du califat abbasside a été mis au jour, sur un site archéologique près de Tel Aviv. (Crédit : Heidi Levine / POOL / AFP)
  • Un fragment byzantin retrouvé lors de fouilles dans le centre d'Israël. (Autorisation : Israel Antiquities Authority)
    Un fragment byzantin retrouvé lors de fouilles dans le centre d'Israël. (Autorisation : Israel Antiquities Authority)

Un rare trésor de 425 pièces d’or du califat abbasside, datant d’environ
1 100 ans, a été découvert lors d’une fouille archéologique dans le centre du pays, a annoncé lundi l’Autorité des antiquités israéliennes (AIA).

L’AIA n’a pas précisé l’emplacement exact du site où l’or a été découvert.

Le trésor a été découvert par un groupe de jeunes gens effectuant un travail bénévole avant leur service militaire obligatoire.

« C’était incroyable. J’ai creusé dans la terre et j’ai vu ce qui ressemblait à des feuilles très fines », rapporte l’adolescent Oz Cohen. « Quand j’ai regardé à nouveau, j’ai vu que c’était des pièces d’or. C’était vraiment excitant de trouver un trésor aussi spécial et aussi ancien ».

Des pièces d’or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d’Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)

Les directeurs des fouilles, Liat Nadav-Ziv et le Dr Elie Haddad, supposent que celui qui a enterré les pièces s’attendait à pouvoir les récupérer, et que la découverte pourrait indiquer un commerce international réalisé par les habitants de la région.

« Il est extrêmement rare de trouver des pièces d’or, certainement en si grande quantité. Nous ne les trouvons presque jamais dans les fouilles archéologiques, étant donné que l’or a toujours été extrêmement précieux, fondu et réutilisé de génération en génération », soulignent les responsables des fouilles dans un communiqué.

« Les pièces, faites d’or pur qui ne s’oxyde pas à l’air, ont été trouvées en excellent état, comme si elles avaient été enterrées la veille. Leur découverte pourrait indiquer que des échanges internationaux ont eu lieu entre les habitants de la région et des régions éloignées », peut-on lire dans le communiqué.

Des pièces d’or retrouvées lors de fouilles archéologiques dans le cnetre d’Israël. (Crédit : Yoli Schwartz/Israel Antiquities Authority)

Le Dr Robert Kool, expert en pièces de monnaie à l’AIA, indique que le poids total du trésor – environ 845 grammes d’or pur – aurait représenté une somme importante à la fin du 9e siècle.

« Par exemple, avec une telle somme, une personne pourrait acheter une maison luxueuse dans l’un des meilleurs quartiers de Fustat, l’immense et opulente capitale de l’Égypte à l’époque », explique Robert Kool, notant qu’à l’époque, la région faisait partie du califat abbasside, qui s’étendait de la Perse à l’Afrique du Nord, avec un siège central du gouvernement à Bagdad.

« Le stock est constitué de dinars d’or entiers, mais aussi – ce qui est inhabituel – d’environ 270 petites pièces d’or, des dinars en or taillées pour servir de petite monnaie », commente-t-il.

Il a ajouté que l’une de ces pièces était exceptionnellement rare et n’avait jamais été trouvée dans des fouilles en Israël – un fragment d’un solidus en or de l’empereur byzantin Théophilos (829 – 842 CE), frappé dans la capitale de l’empire, Constantinople.

Un fragment byzantin retrouvé lors de fouilles dans le centre d’Israël. (Autorisation : Israel Antiquities Authority)

Selon l’AIA, l’existence de ce fragment dans un coffre de pièces islamiques sert de preuve des liens entre les deux empires rivaux.

« Ce trésor rare sera certainement une contribution majeure à la recherche, car les découvertes de la période abbasside en Israël sont relativement peu nombreuses. Nous espérons que l’étude du trésor nous en dira plus sur une période dont nous savons encore très peu de choses », ajoute M. Kool.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...