Polémique : l’islamisme radical découle-t-il de la guerre des Six jours ?
Rechercher
'Désigner des éternels coupables'

Polémique : l’islamisme radical découle-t-il de la guerre des Six jours ?

La réponse de Michel Hazanavicius aux propos de Philippe Lioret qui accuse Israël d'être à la source de l'islamisme radical

Crédit :  Capture d'écran Dailymotion/Philippe Lioret "Dans deux tiers des cas, c’est le radicalisme musulman le responsable"
Crédit : Capture d'écran Dailymotion/Philippe Lioret "Dans deux tiers des cas, c’est le radicalisme musulman le responsable"

Le 14 septembre dernier, Philippe Lioret, réalisateur français du film Welcome récipiendaire du Prix Lux par le Parlement Européen en 2009, était l’invité de Léa Salamé sur France Inter.

A l’occasion de cette interview, le réalisateur s’est interrogé sur les responsabilités de l’Occident face aux arrivées massives de réfugiés politiques et de migrants en provenance du Moyen-Orient.

L’interview débute par une question de Léa Salamé qui demande au réalisateur si les pays qui refusent d’accueillir les réfugiés syriens sont « d’abjects racistes ».

Une conversation s’ouvre alors et le réalisateur finit par s’interroger : « Ou elles sont les responsabilités de tout ça si on remonte dans le temps ? »

A cette interrogation, il avoue avoir un début de réponse : « La guerre des Six Jours par exemple, les Israéliens sont rentrés en Cisjordanie et à Gaza, ils ont spolié les palestiniens, est ce que ça n’a pas été le début d’un truc terrible sur l’identité arabe qui aujourd’hui nous emmènerait à cette explosion d’intégrisme musulman ».

Toujours selon les propos de Philippe Lioret, « cet intégrisme musulman est responsable dans deux tiers des cas des migrations démentes qui nous arrivent aujourd’hui ».

Suite à ces propos Philippe Lioret dénonce l’ONU et l’Occident qui n’ont pas su traiter les problèmes à la base.

Cette analyse personnelle de la crise des réfugiés a fortement déplu au réalisateur Michel Hazanavicius, (The Artist, OSS 117).

Sur son compte Facebook ce dernier fustige Philippe Lioret pour ces propos : « Certes, tu t’es indigné, mais pas exactement là où on pouvait le penser. Tu as préféré être dans l’analyse et la recherche des causes plutôt que dans un appel à la solidarité et la fraternité qu’on aurait pu attendre de toi. C’est très fort. »

Cher Philippe LioretJe t'écris aujourd'hui car quelques jours après ta puissante analyse de la situation géopolitique…

Posted by Hazanavicius Michel on Tuesday, 22 September 2015

Michel Hazanavicius résume : « Si l’on te suit bien, l’islamisme radical découle donc de la guerre des 6 jours » puis ironise : « Tout d’abord il me semble que tu aurais pu aller un peu plus loin. Tu aurais du dire que l’on avait retrouvé dans les affaires de Ben Laden une cassette audio de Enrico Macias. Au-delà du retard technologique d’Al Qaïda, cela aurait été une manière pertinente de dénoncer un peu plus la responsabilité évidente d’Israël dans la propagation de l’islamisme radical. »

Le réalisateur dénonce la tentative de son confrère visant à vouloir trouver absolument un bouc émissaire qui serait responsable de cette catastrophe humanitaire.

Il enchaîne en admettant avoir été gêné : « par le fait que tu sembles croire tenir un discours minoritaire, qui se veut anti-élitiste, de gauche, et humaniste, là où tu ne fais que reproduire le discours dominant, simpliste, plutôt réactionnaire, et juste assez polémique pour ravir les animateurs de radio et télé. Monter les gens les uns contre les autres, désigner des éternels coupables, créer de la tension, de la haine, tu admettras qu’il y a un moment où il n’y a plus rien de transgressif là dedans. »

Il finit par conclure : « PS : Il n’est jamais trop tard pour dire qu’on a dit une connerie. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...