Israël en guerre - Jour 251

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Michel Nisenbaum, résident de Sderot né au Brésil

La famille parlait avec Michel le matin du 7 octobre quand la connexion a été coupée ; une fois rétablie, une voix a dit en arabe : "Hamas" ; son corps a été récupéré par l'armée le 24 mai 2024

Michel Nisembaum. (Autorisation)
Michel Nisembaum. (Autorisation)

Le 24 mai 2024, l’armée israélienne a annoncé le rapatriement de la dépouille de l’otage présumé Michel Nisenbaum, 59 ans, découverte dans le nord de la bande de Gaza lors d’une opération nocturne. Selon de nouveaux « renseignements fiables » recueillis lors des combats, Nisenbaum aurait été tué le 7 octobre 2023 près de Mefalsim. Voici les premières précisions concernant son enlèvement :

Le gouvernement brésilien a confirmé lundi que l’un de ses ressortissants figurait parmi les quelque 239 otages détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas depuis l’invasion d’Israël du 7 octobre, qui a fait plus de 1 400 morts et des milliers de blessés.

Michel Nisembaum, 59 ans, originaire de Niterói, dans l’État de Rio de Janeiro, réside en Israël depuis 1988, après avoir fait son alyah. Il vivait à Sderot avant l’assaut et est père de deux filles et grand-père de cinq enfants.

Selon les Nisembaum, ils parlaient avec Michel au téléphone tôt le matin du 7 octobre lorsque l’appel s’est brusquement interrompu. Ils racontent que, près de 30 minutes plus tard, lorsque sa fille a réussi à reprendre la communication, elle a entendu une voix inconnue s’exprimant en arabe et mentionnant à plusieurs reprises le nom du groupe terroriste : Hamas.

Le ministère brésilien des Affaires étrangères a été informé par la famille de ses soupçons concernant l’enlèvement de Michel par le Hamas. Des officiers israéliens ont déclaré la semaine dernière que des personnes de diverses nationalités figuraient parmi les personnes enlevées, dont des Brésiliens, mais cette dernière information n’a jamais été officiellement confirmée.

Depuis le 23 octobre, trois personnes nées au Brésil et vivant en Israël ont été identifiées comme ayant été tuées par le Hamas : Ranani Nidejelski Glazer, 23 ans, Bruna Valenu, 24 ans, et Karla Stelzer, 42 ans. Elles assistaient toutes au festival de musique Supernova, où plus de 260 personnes ont perdu la vie lors de l’attaque multidimensionnelle du Hamas.

En outre, trois personnes nées en Israël de parents brésiliens ont également perdu la vie : Gavriel Yishay Barel, 22 ans, qui participait également au festival, Celeste Fishbein, 18 ans, qui n’a pas pu s’abriter pendant l’attaque dans le kibboutz où elle vivait avec sa famille, et Noam Elimelech Rotenberg, 24 ans, sergent de Tsahal tué dans l’exercice de ses fonctions.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.