Portman met sur le même plan le mauvais traitement des animaux et la Shoah
Rechercher

Portman met sur le même plan le mauvais traitement des animaux et la Shoah

L'actrice rend hommage à Isaac Bashevis Singer, qui a écrit dans un roman : "nous faisons aux créatures de Dieu ce que les nazis nous ont fait"

L’actrice Natalie Portman a rendu hommage au prix Nobel Isaac Bashevis Singer et à sa préoccupation pour le bien-être des animaux dans un film publié lundi par PETA [People for the Ethical Treatment of Animals], un groupe de défense des droits des animaux, dans lequel elle cite un personnage d’un roman de Singer qui compare de manière discutable la consommation de viande aux atrocités de l’ère nazie.

Dans la vidéo de l’association PETA, Portman cite le narrateur de Shosha de Singer qui dit : « Nous faisons aux créatures de Dieu ce que les nazis nous ont fait ».

Portman a récemment fait la Une des journaux lorsqu’elle a refusé d’accepter le prix « Genesis Prize Foundation », surnommé le « Nobel juif », en Israël en raison de son opposition à la politique du Premier ministre Benjamin Netanyahu.

Dans la vidéo, réalisée à l’occasion du 40e anniversaire du Prix Nobel de littérature, Portman compare l’histoire de l’écrivain juif à la sienne.

« Isaac Singer a grandi dans la même partie de la Pologne que ma famille, » raconte Portman dans la vidéo. « Et comme eux, il a fui les horreurs de la Shoah. Mais les cruautés dont il a été témoin ont fait de Singer l’un des écrivains les plus importants du 20e siècle ».

Isaac Bashevis Singer (Crédit photo : MDC Archives / Wikipedia)

Singer, décédé en 1991, a écrit de nombreux romans, dont plusieurs ont été transformés en films, dont « Enemies, a Love Story » et « Yentl the Yeshiva Boy », qui est devenu le film « Yentl » avec Barbra Streisand.

Mme Portman a déclaré que les héros des romans de Singer étaient en avance sur leur temps, défendant les droits des femmes, les droits des homosexuels et surtout les droits des animaux. Elle a précisé qu’il a « décrit les souffrances des animaux avec tant de force que le monde moderne ne pouvait plus l’ignorer ».

« Je ne suis pas devenue végétarienne pour des raisons de santé », dit-elle en citant Singer. « Je l’ai fait pour la santé des poulets. »

Le clip se termine par une dernière citation de Singer : « Tant que les gens verseront le sang de créatures innocentes, il ne peut y avoir ni paix, ni liberté, ni harmonie. L’abattage et la justice ne peuvent pas cohabiter. »

En 2009, un tribunal allemand a interdit à PETA de comparer la consommation de viande au massacre des Juifs par les nazis et lui a interdit d’utiliser des photos de détenus des camps de concentration et d’autres images du génocide nazi, ainsi que des photos d’animaux maltraités dans le cadre d’une campagne intitulée « Holocaust on your Plate » (La Shoah dans votre assiette).

La campagne allemande de PETA, qui a été interdite, comprenait huit grands panneaux montrant des images en noir et blanc de détenus émaciés des camps de concentration, ainsi que des photos en couleurs de poulets, dindes et autres animaux engraissés pour l’abattage. Une affiche portait le slogan, en allemand, « Humiliation finale » et une autre mentionnait « Pour les animaux, tous les hommes sont des nazis ». Une photo d’enfants dans un camp de concentration côtoyait celle de porcelets dans une étable. La légende : « Enfants de boucherie. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...