Pour la première fois, une femme nominée au poste de médiateur de l’armée
Rechercher

Pour la première fois, une femme nominée au poste de médiateur de l’armée

Le général de brigade Rachel Tevet-Wiesel a été la conseillère de Gantz sur les questions de genre pendant son mandat de chef d'état-major

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Lle général de brigade (rés.) Rachel Tevet-Wiesel. (Autorisation)
Lle général de brigade (rés.) Rachel Tevet-Wiesel. (Autorisation)

Le ministre de la Défense Benny Gantz a nominé le général de brigade (rés.) Rachel Tevet-Wiesel au poste de médiateur militaire vendredi. C’est la première fois qu’une femme est choisie pour ce poste, a rapporté son bureau.

Tevet-Wiesel a été la conseillère de Gantz sur les questions de genre pendant son mandat de chef d’état-major de l’armée israélienne et est devenue chef de l’Autorité nationale de la sécurité routière en 2017, après son départ de l’armée.

Avant qu’elle puisse entrer en fonction, Gantz devra d’abord discuter de la question avec le ministre de la Justice Avi Nissenkorn, puis soumettre la nomination à l’approbation finale de la commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset.

Tevet-Wiesel remplacerait le général de brigade (rés.) Eitan Dahan, qui a occupé le poste de médiateur de l’armée – techniquement, le chef des plaintes – à titre intérimaire depuis 2018, date à laquelle le général de division (rés.) Yitzhak Brick a quitté le poste après une décennie d’exercice.

Le médiateur militaire est chargé de recevoir et d’examiner les plaintes des soldats ou de leurs parents concernant des allégations d’abus, de discrimination ou de déni de leurs droits. Chaque année, le responsable des plaintes présente ces cas dans un rapport au ministre de la Défense et à la Knesset, en soulignant les tendances et les préoccupations générales.

Au cours de sa dernière année à ce poste et depuis son départ à la retraite, Brick a franchi une étape supplémentaire en soulevant des questions non seulement sur le traitement des soldats par leurs commandants, mais aussi sur la gestion globale de l’armée et sa préparation à un conflit. Cela a engendré beaucoup de tensions entre lui et certains membres de l’état-major général.

Tevet-Wiesel, qui a occupé plusieurs postes juridiques au sein de l’armée tout au long de sa carrière, notamment en tant que juge dans un tribunal militaire, a été choisie par un comité de nomination nommé par Gantz en début d’année.

« Gantz s’est entretenu avec Tevet-Wiesel et a noté que, parallèlement aux défis opérationnels, le prochain grand défi de l’armée est le défi du personnel. La capacité à protéger soldates et soldats, et à protéger toutes les populations au sein de l’armée, est une pierre angulaire de la capacité de Tsahal à accomplir sa mission », a déclaré le bureau du ministre de la Défense.

Au cours de la conversation, Gantz a déclaré à Tevet-Wiesel : « Je ne doute pas que vous dirigerez le département du chef des plaintes de manière à aider l’armée israélienne et les soldats, avec honnêteté, équité et détermination. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...