Pour le Hamas, les menaces de guerre de Liberman sont « des mots vides »
Rechercher

Pour le Hamas, les menaces de guerre de Liberman sont « des mots vides »

Le groupe terroriste de Gaza a juré que les affrontements le long de la frontière "s'intensifieront"

Les combattants du groupe terroriste du Hamas lors de funérailles d'un Palestinien de 21 ans mort la veille lors d'affrontements avec les troupes israéliennes, à Gaza City , le 25 septembre 2018 (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)
Les combattants du groupe terroriste du Hamas lors de funérailles d'un Palestinien de 21 ans mort la veille lors d'affrontements avec les troupes israéliennes, à Gaza City , le 25 septembre 2018 (Crédit : Abed Rahim Khatib/Flash90)

Les gouvernants du Hamas à Gaza ont rejeté vendredi les propos du ministre de la Défense Avigdor Liberman qui a affirmé qu’Israël était prêt à une guerre en réponse aux violences émanant de l’enclave palestinienne, alors que les deux parties se sont préparées à une nouvelle journée d’émeutes le long de la frontière.

« Ce sont des mots vides s’opposant à la volonté des Palestiniens de voir le blocus contre Gaza brisé. La marche du retour va s’intensifier », aurait fait savoir le groupe terroriste, selon la Dixième chaîne.

« Notre population ne prête aucune attention à cette vieille rengaine des responsables sionistes, » a ajouté le Hamas.

Liberman avait précédemment indiqué qu’Israël s’était abstenu d’apporter une réponse dure aux émeutes nocturnes quasi-quotidiennes sur la frontière afin d’empêcher l’éclatement d’un nouveau conflit d’ampleur durant la période des grandes fêtes juives, qui ont commencé avec Rosh Hashanah le 9 septembre et qui se sont terminées avec Simhat Torah le 1er octobre.

« Nous avons traversé, exactement comme nous l’avions prévu, les grandes fêtes sans qu’il y ait de flambée de violences et en imposant un prix lourd aux émeutiers le long de la frontière avec Gaza », a dit Liberman, se référant aux personnes tuées et blessées par les soldats de l’armée israélienne pendant les affrontements.

« Les fêtes sont finies et je le dis aux dirigeants du Hamas : prenez cet élément en compte », a écrit le ministre de la Défense.

Plus tard, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a également averti qu’Israël répondrait fermement à toute violences émanant de Gaza.

« Le Premier ministre a clairement établi qu’Israël agira de manière décisive contre Gaza pour n’importe quelle action intentée contre les résidents du sud d’Israël », a indiqué son bureau dans un communiqué après une rencontre avec le ministre allemand des Affaires étrangères.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...