Pour les démocrates du Massachusetts, les implantations ne seront pas un “obstacle à la paix”
Rechercher

Pour les démocrates du Massachusetts, les implantations ne seront pas un “obstacle à la paix”

Les dirigeants locaux du parti se sont opposés à la modification du programme, jugeant la résolution déséquilibrée et ayant un parti pris

L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)
L'implantation d'Avnei Hefetz, à l'est de Tulkarem, le 31 juillet 2009. Illustration. (Crédit : Gili Yaari/Flash90)

Une tentative pour modifier le programme du Parti démocrate du Massachusetts avec un amendement qui établit que les implantations d’Israël en Cisjordanie sont un « obstacle à la paix » a été rejetée à la convention de l’état du parti, mettant fin à des mois d’efforts pour faire voter cette résolution controversée.

La tentative des partisans de l’amendement du programme du parti pendant la convention plénière des démocrates de l’état samedi faisait suite à un échec en avril dernier, pour que le parti adopte une résolution sur « la paix et la sécurité pour Israéliens et Palestiniens ».

Cette résolution dénonçait les implantations israéliennes en Cisjordanie sans mentionner les violences palestiniennes.

La résolution proposée, présentée par un militant de longue date du parti, établissait que « Israéliens et Palestiniens méritent de vivre en paix et en sécurité », et citait une déclaration de juillet 2016 du département d’Etat qui s’opposait à l’activité d’implantation. Elle appelait la délégation de l’état au Congrès américain à s’opposer aux implantations israéliennes dans la recherche d’une paix négociée.

Les dirigeants du parti de l’état et d’organisations communautaires juives s’étaient vivement opposés à cette résolution, jugeant qu’elle était déséquilibrée et ayant un parti pris. Ses partisans, dont des dirigeants du Palestine Advocacy Project de Cambridge, affirmaient que leur résolution ne s’éloignait pas radicalement des positions des administrations américaines.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...