Pourquoi l’aéroport de Varsovie a saisi les cordes d’un violoncelliste israélien
Rechercher

Pourquoi l’aéroport de Varsovie a saisi les cordes d’un violoncelliste israélien

Célèbre pour ses concerts avec l'orchestre philharmonique de Varsovie, Amit Peled s'est entendu dire à l'aéroport Chopin que ses cordes étaient "trop dangereuses"

Amit Peled (Autorisation)
Amit Peled (Autorisation)

Le célèbre violoncelliste israélien Amit Peled a été quelque peu surpris par le traitement que lui a réservé l’aéroport Chopin, à Varsovie.

Les forces de sécurité lui ont confisqué les cordes d’instrument qu’il avait sur lui, menaçant de retirer également celles figurant sur son violoncelle vieux de 300 ans, affirmant qu’il pourrait les utiliser pour étrangler quelqu’un à bord de l’avion.

Peled quittait le pays après un concert donné aux côtés de l’orchestre philharmonique de Varsovie quand les gardiens l’ont arrêté, lui disant que les cordes étaient « trop dangereuses » pour être emmenées à bord.

« Pour la première fois de toute ma vie, les cordes m’ont été enlevées au contrôle de sécurité de l’aéroport de Varsovie, où il m’a été affirmé qu’elles étaient trop dangereuses pour être prises à bord… Eh bien, c’est une première », a-t-il écrit dans un courriel adressé à Classic FM.

« J’ai toujours eu un ensemble de cordes supplémentaires avec moi et jamais il ne m’avait été demandé de les abandonner ! Eh bien, au moins, ils n’ont pas pris le violoncelle en me disant que la pique pouvait être utilisée pour poignarder quelqu’un », a-t-il ajouté dans le courriel.

Peled est un violoncelliste qui a été nominé aux Grammy et il est professeur à l’institut John Hopkins.

L’aéroport Chopin n’a pas commenté l’incident.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...