Poutine compare le traitement médiatique de la Russie à celui des juifs par les antisémites
Rechercher

Poutine compare le traitement médiatique de la Russie à celui des juifs par les antisémites

Dans l'entretien de 4 heures, diffusé par France 3, le 26 juin dernier, le réalisateur Oliver Stone laisse Vladimir Poutine parler et oser des comparaisons douteuses

Le président russe Vladimir Poutine, pendant la visite de l'exposition sur l'empereur russe Pierre le Grand au château de Versailles, le 29 mai 2017. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)
Le président russe Vladimir Poutine, pendant la visite de l'exposition sur l'empereur russe Pierre le Grand au château de Versailles, le 29 mai 2017. (Crédit : Etienne Laurent/AFP)

Il fut souvent question de l’adversité russo-américaine dans ce « documentaire » de 4 heures réalisé par un Oliver Stone (Platoon, Wall Street, JFK…) décrit par la presse comme complaisant, et qui nécessita 12 entretiens étalés sur deux années entre 2015 et 2017.

Dans « Conversations avec M. Poutine » Oliver Stone n’effleure qu’à peine les sujets qui fâchent, note Anne Dastakian, dans Marianne.

« Sur l’ingérence russe dans la présidentielle américaine ? ‘Vous avez des preuves ?’ fanfaronne Poutine, en insistant sur le bien fondé des révélations des hackers, » raconte la journaliste.

« Sa longévité au Kremlin ? Silence. La nouvelle oligarchie qu’il a constituée autour de lui ? Pure invention. Les richesses qu’on lui prête ? Mensonges. Stone reste coi. »

Dans ce dialogue, où Stone badine en mettant « en scène l’accès privilégié qu’il a eu à Poutine » note Libération, il ne prend pas non plus la peine de contredire le leader russe quand celui se plaint de subir un sort comparable à celui des Juifs.

« Les accusations contre la Russie me rappellent le comportement contre les minorités, par exemple les juifs, » affirme Poutine qui balaie d’une revers de main, toutes les accusations d’ingérence qui le visent.

« Les antisémites vont toujours blâmer les juifs pour leurs échecs. Il en est de même avec la Russie, » explique-t-il en poursuivant sa comparaison.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...