Première dose du vaccin administrée : Israël franchit le cap des 4 millions
Rechercher

Première dose du vaccin administrée : Israël franchit le cap des 4 millions

Deux tiers des Israéliens éligibles ont reçu au moins une dose du vaccin COVID ; quelque 1 996 000 autres peuvent être vaccinés mais ne l'ont pas encore été

Une femme israélienne se fait vacciner contre la COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem, le 16 février 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)
Une femme israélienne se fait vacciner contre la COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Jérusalem, le 16 février 2021. (Yonatan Sindel/Flash90)

Quatre millions d’Israéliens, soit quelque 44 % de la population totale du pays, ont maintenant reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus, a annoncé mardi le cabinet du Premier ministre.

Avec la dernière étape, environ deux tiers des personnes éligibles pour être vaccinées ont reçu la première injection de Pfizer-BioNTech. Quelque 1 996 000 Israéliens éligibles n’ont pas encore reçu l’une ou l’autre de ces doses.

Environ 2,6 millions d’Israéliens ont reçu les deux doses – soit quelque 43 % de la population éligible.

Environ 3 millions d’Israéliens ne sont pas éligibles à la vaccination, notamment les moins de 16 ans et les personnes qui se sont remises de la COVID-19, entre autres raisons.

Les dernières données sur les vaccins n’étaient pas encore disponibles auprès du ministère de la Santé, qui a indiqué que plus de 3,99 millions de personnes avaient été vaccinées à la date de lundi soir. Les chiffres officiels du ministère sur les taux de vaccination ne sont mis à jour qu’en fin de journée.

Pour marquer l’occasion, le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Santé Yuli Edelstein ont rencontré à Jérusalem un homme symboliquement désigné comme étant le 4 millionième vacciné en Israël.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu (à gauche) et le ministre de la Santé Yuli Edelstein (à droite) posent avec un homme symboliquement désigné comme le 4 millionième à être vacciné en Israël, le 16 février 2021. (Kobi Gideon/GPO)

M. Netanyahu a exhorté les 570 000 personnes âgées de 50 ans et plus à se faire vacciner, soulignant les taux plus élevés de maladies graves et de mortalité au sein de cette population.

« Lorsque vous n’allez pas vous faire vacciner à cause de cette petite piqûre, qui est insignifiante – dans le pire des cas, les effets secondaires sont une gêne de quelques heures – vous prenez sur vous les risques de mort et de maladie grave avec des effets qui pourraient être à vie », a-t-il déclaré.

Netanyahu a ajouté : « Non seulement vous vous sauvez, mais si vous n’allez pas vous faire vacciner, beaucoup d’entre vous seront très malades et vous représenterez un défi pour nos hôpitaux, et nous serons alors contraints d’imposer un nouveau confinement ».

Il a également répété son affirmation selon laquelle Israël « peut complètement sortir » de la pandémie de coronavirus si les autres personnes de 50 ans et plus se feront vacciner.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...