Première entrevue entre Rivlin et Netanyahu en deux mois
Rechercher

Première entrevue entre Rivlin et Netanyahu en deux mois

Les relations entre les deux se sont tendues après les critiques du président sur la politique étrangère du Premier ministre

Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le président Reuven Rivlin lors de la session inaugurale de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)
Le Premier ministre, Benjamin Netanyahu (à gauche) avec le président Reuven Rivlin lors de la session inaugurale de la 20e Knesset, le 31 mars 2015. (Crédit : Miriam Alster / Flash90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président Reuven Rivlin se sont revus vendredi pour la première fois en deux mois.

Le président a révélé au début du mois qu’il n’avait pas rencontré le président depuis le 17 juillet. Avant cela, les deux hommes d’Etat se voyaient au moins une fois par mois depuis l’élection de Rivlin l’année dernière.

Les relations entre les deux hommes politiques s’étaient dégradées depuis que Rivlin a ouvertement critiqué l’attitude combative que Netanyahu a adoptée envers le président des Etats-Unis, Barack Obama.

Et ce, alors que Netanyahu serait toujours en contact avec son prédécesseur, Shimon Peres, avec qui il dînerait toutes les deux semaines.

Rivlin a indiqué que le différend sur la politique étrangère de Netanyahu était due à l’absence de contact entre les deux hommes.

« Je pense que nous avons dit [à l’autre] tout ce qui peut être dit – pas sur la question iranienne, mais sur nos relations avec la communauté internationale », a déclaré Rivlin à la radio militaire dans une interview au début du mois de septembre, lorsqu’on lui a demandé pourquoi les deux hommes ne s’étaient pas revus depuis la mi-juillet.

En juillet, Rivlin a réprimandé Netanyahu sur sa politique envers Washington.

« Israël a trois choses qu’il doit garantir – sa relation avec les Etats-Unis, sa relation avec les Etats-Unis, et sa relation avec les États-Unis », avait déclaré le président.

Il a réitéré ses critiques dans une autre interview cette semaine en faisant référence au discours prononcé devant le Congrès américain sur l’accord nucléaire par Netanyahu au mois de mars dernier.

« Il ne fait aucun doute que nous serions très en colère si le président américain était venu à la Knesset et s’était opposé au gouvernement d’Israël. Nous demanderions pourquoi nous accueillons un invité qui prêche ou appelle à soutenir une position ou une autre dans notre système [politique] », a-t-il déclaré à la radio militaire.

Il y a une longue histoire d’inimitié entre les deux politiciens du Likud.

Netanyahu a torpillé la réélection de Rivlin à la présidence de la Knesset en 2013 et a travaillé pour empêcher l’élection de Rivlin au poste de président l’année dernière, tandis que Rivlin n’a pas hésité à critiquer Netanyahu et d’autres ministres du gouvernement durant son mandat en tant que président de la Knesset.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...