Rechercher

Présidentielle : Éric Zemmour craint de ne pas avoir les 500 parrainages

Quelques heures après sa déclaration de candidature sur YouTube, mardi 30 novembre, l'ancien éditorialiste affirmait pouvoir s'appuyer sur "200 à 250 promesses de parrainage"

Le journaliste français et candidat à la présidentielle de 2022, Eric Zemmour, prononce un discours lors de son meeting de campagne à Villepinte, près de Paris, le 5 décembre 2021. (Crédit : Stefano RELLANDINI / AFP)
Le journaliste français et candidat à la présidentielle de 2022, Eric Zemmour, prononce un discours lors de son meeting de campagne à Villepinte, près de Paris, le 5 décembre 2021. (Crédit : Stefano RELLANDINI / AFP)

Le candidat d’extrême droite à la présidentielle Éric Zemmour a dit mardi craindre de ne pas obtenir les 500 parrainages d’élus requis pour pouvoir se présenter au scrutin.

« Il est possible que je n’obtienne pas les parrainages tant le système est fait pour protéger les grands partis », a-t-il dénoncé dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux avant d’appeler les maires de France à « donner la parole à des millions de Français » et à ne pas se « laisser voler cette élection ».

« Le dernier espoir de mes adversaires est que je n’obtienne pas mes parrainages », a fait valoir M. Zemmour, rappelant que « beaucoup de maires » lui avaient néanmoins déjà accordé leur promesse.

Quelques heures après sa déclaration de candidature sur YouTube, mardi 30 novembre, l’ancien éditorialiste affirmait sur TF1 pouvoir s’appuyer sur « 200 à 250 promesses de parrainage ».

« Ce n’est pas une tâche facile quand on n’a pas de parti établi », a rappelé dans cette vidéo le récent fondateur du parti « Reconquête » qui revendique aujourd’hui près de 60 000 adhérents.

Crédité de 14,5 % des voix, à égalité avec Marine Le Pen (RN) en troisième position, selon un dernier sondage Ipsos-Spora Steria, Éric Zemmour est attendu mardi dans le Dauphiné pour un déplacement fermé à la presse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...