Israël en guerre - Jour 150

Rechercher
LES VICTIMES DES MASSACRES DU HAMAS DU 7/10/2023

Pris en otage : Shiri Bibas et ses deux petits enfants rouquins

Kfir, qui a eu un an dans les geôles du Hamas, et Ariel, 4 ans, sont détenus avec leur mère ; leur père a été capturé séparément

Shiri Bibas, au centre, avec ses fils Ariel, quatre ans, à gauche, et le bébé Kfir, qui ont été enlevés au kibboutz Nir Oz par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Shiri Bibas, au centre, avec ses fils Ariel, quatre ans, à gauche, et le bébé Kfir, qui ont été enlevés au kibboutz Nir Oz par des terroristes du Hamas, le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Shiri Bibas, 32 ans et ses deux fils, Ariel, 4 ans et Kfir, qui était âgé de neuf mois à ce moment-là, ont été enlevés dans leur habitation du kibboutz Nir Oz, le 7 octobre.

Son époux, Yarden Bibas, 34 ans, a été capturé séparément. Il n’est pas détenu avec sa famille.

Kfir, qui est âgé de dorénavant un an, est le plus jeune des 253 individus qui ont été pris en otages à Gaza le 7 octobre.

A 6 heures 30 du matin, Yarden avait écrit à sa sœur au sujet des tirs de roquette qui s’abattaient sur Israël. Il lui avait dit, par texto, qu’il y avait des combats terribles et que les habitants tentaient de repousser la vague de terroristes du Hamas qui avait déferlé dans le kibboutz.

Les hommes armés avaient finalement commis un massacre et 180 des 400 résidents de la communauté avaient été tués ou kidnappés.

Les parents de Shiri, Margit Shnaider Silberman et Yosi Silberman, qui habitaient le kibboutz depuis longtemps, ont été tués au cours de cet assaut meurtrier.

Margit Silberman Shnaider et Yosi Silberman ont été tués le 7 octobre 2023 par des terroristes du Hamas lors d’un massacre du kibboutz Nir Oz (Autorisation)

Yarden avait expliqué à sa sœur que ses deux petits garçons ne savaient pas se tenir tranquille et que c’était peut-être la fin.

Il avait dit à ses parents et à sa sœur qu’il les aimait, écrivant dans un texto, à 9 heures 45 du matin, que les terroristes étaient entrés dans la maison.

Environ deux heures plus tard, la famille avait découvert une vidéo montrant Shiri, ses deux fils dans les bras et l’air terrorisé, encerclée par les terroristes. Elles tenait les enfants serrés contre sa poitrine et elles les avait recouverts d’une couverture.

Yarden, son époux, ne figurait pas sur les vidéos qui circulaient alors.

Enfin, la famille Bibas avait vu des images de Yarden, blessé à la tête, entouré par les terroristes.

« C’était un mort-vivant », a commenté un autre membre de la famille.

Les quatre membres de la famille Bibas sont présumés captifs.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.