« Probablement le premier mariage juif après la Shoah » à Lublin
Rechercher

« Probablement le premier mariage juif après la Shoah » à Lublin

Selon les médias locaux, le mariage de Yohanan Petrovsky-Stern et d’Anastasia Simferovska, deux universitaires d’origine ukrainienne, est "probablement le premier après la Shoah"

Une vue de Lublin, Pologne (Capture d'écran : YouTube)
Une vue de Lublin, Pologne (Capture d'écran : YouTube)

LUBLIN, Pologne (JTA) — Jadis un lieu important pour l’enseignement du judaïsme, la ville de Lublin, située dans l’est de la Pologne, a assisté à ce que les médias locaux ont déclaré être le premier mariage juif depuis des décennies.

Le mois dernier, Yohanan Petrovsky-Stern et Anastasia Simferovska, deux universitaires d’origine ukrainienne, se sont mariés dans la vieille ville de Lublin lors d’une cérémonie décrite comme étant « probablement la première après la Shoah », selon la chaîne de télévision TVP.

Michael Schudrich, le grand rabbin de Pologne, a célébré cette union organisée sur la place Po Farze.

La fête du mariage, organisée pour quelques dizaines d’invités, s’est tenue à Ilna, un hôtel de style casher que la communauté juive de Varsovie a ouvert en 2013 dans ce qui était auparavant la Yeshiva Chachmei de Lublin, a expliqué le personnel au JTA mercredi.

Le bâtiment, une structure massive construite dans le style éclectique des années 1920, a été ouvert en 1930 à Lublin, dont les 40 000 Juifs représentaient au moins la moitié de la population.

Aujourd’hui, seulement quelques dizaines de Juifs vivent à Lublin. Des habitants locaux y organisent, de temps en temps, de faux mariages juifs pendant des festivals culturels pour rendre hommage au riche passé juif de la ville.

La yeshiva était autrefois l’une des plus prestigieuses d’Europe de l’est. Il s’agissait d’un lieu révolutionnaire : grâce à ses six étages qui abritaient une synagogue luxuriante, une bibliothèque avec plus de 20 000 ouvrages, des salles de classe et des dortoirs spacieux, les étudiants étaient libérés des problèmes de location d’appartement ce qui leur permettait de se plonger dans l’étude des écritures juives.

Les Nazis ont confisqué le bâtiment en 1939 et ont brulé la bibliothèque et d’autres objets sur une place située juste à côté de la synagogue. A l’époque, le feu a fait rage pendant 20 heures.

Les communistes ont également pris possession du bâtiment à une époque pour le transformer en cinéma. Il a finalement été rendu à la communauté juive en 2003 et la synagogue a rouvert ses portes en 2007.

Aujourd’hui, on y trouve un hôtel quatre étoiles proposant 42 chambres gérées grâce à 22 membres du personnel et avec un restaurant israélien. C’est une attraction importante pour les touristes juifs et non juifs qui arrivent en bus depuis différents endroits de la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...