Rechercher

Procès Netanyahu : 4 personnes inculpées pour des menaces contre des témoins

Les individus ont été mis en examen pour avoir tenu des propos violents sur internet à l'encontre de Hadas Klein et de Nir Hefetz

Hadas Klein et Nir Hefetz apparaissent séparément devant la Cour de district de Jérusalem pour témoigner dans le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu. (Crédit : 'Flash90)
Hadas Klein et Nir Hefetz apparaissent séparément devant la Cour de district de Jérusalem pour témoigner dans le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu. (Crédit : 'Flash90)

Quatre personnes ont été mises en examen, lundi, pour avoir lancé des menaces violentes à l’encontre de témoins déterminants du parquet dans le procès pour corruption de Benjamin Netanyahu, qui est actuellement en cours.

Les quatre individus ont été inculpés par la Cour des magistrats de Tel Aviv pour avoir menacé Nir Hefetz, ancien proche de Netanyahu devenu témoin des parties civiles et Hadas Klein, ancienne assistante personnelle du producteur de Hollywood Arnon Milchan et du milliardaire australien James Packer.

Klein est un témoin déterminant du parquet dans « l’Affaire 1000 », qui porte sur des cadeaux luxueux offerts à l’ancien Premier ministre et à sa famille et sur les avantages que Netanyahu est accusé d’avoir accordés en échange aux deux magnats. L’ex-Premier ministre n’a jamais cessé de clamer son innocence.

Les quatre personnes mises en examen ont été identifiées par les procureurs : il s’agit de Herzl Golan, 69 ans et originaire de Tel Aviv ; de Shmuel Tal, 21 ans, dont le lieu de résidence reste inconnu ; de Shalom Azrad, 73 ans, qui habite Rosh Haayin et de Shimon Atias, 58 ans, qui réside à Karmiel.

Des partisans de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu protestent pendant son procès au tribunal de district de Jérusalem, le 16 novembre 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/ Flash90)

Golan avait écrit sur Twitter, en évoquant Hefetz, que « te faire confiance, c’est comme s’appuyer sur les nazis qui ont exterminé des millions de Juifs », ajoutant que « on fera la fête le jour de ta mort ». Golan avait également posté des photos de Hefetz, barrées des insultes « Crève » et « Traître », ont expliqué les juges.

Quand Klein était en train de témoigner, Azrad avait écrit sur Twitter que « ton jour viendra » et il avait qualifié l’ancienne assistante de « sorcière maléfique, menteuse, trompeuse, raciste… C’est fini pour toi ».

Atias avait aussi écrit des posts sur Twitter au sujet de Klein, écrivant qu’elle avait une maladie mortelle, qu’il espérait sa mort et qu’elle ne faisait que mentir pendant son témoignage.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.