Prolongation du confinement après un bilan quotidien record de contaminations ?
Rechercher

Prolongation du confinement après un bilan quotidien record de contaminations ?

Les autorités sanitaires demandent que toutes les restrictions soient maintenues ; le ministre de l'Education a dit aux municipalités de se préparer à rouvrir les écoles

Des travailleurs de la Hevra Kadisha Kehilat Yerushalayim, préparet un corps avant les funérailles de personnes décédées de Covid-19, au cimetière de Sanhedriya à Jeursalem, le 25 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des travailleurs de la Hevra Kadisha Kehilat Yerushalayim, préparet un corps avant les funérailles de personnes décédées de Covid-19, au cimetière de Sanhedriya à Jeursalem, le 25 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministère de la Santé a déclaré lundi qu’au vu du niveau élevé des contaminations, les mesures de déconfinement prévues et la réouverture de l’économie ne devraient pas être appliquées et il a recommandé le prolongement des restrictions d’une semaine supplémentaire.

Durant une réunion en présence du Premier ministre Benjamin Netanyahu lundi soir, le ministère a déclaré qu’il souhaitait prolonger le confinement actuel au 7 février, selon les médias israéliens.

La prolongation du confinement pour reporter encore davantage le procès pour corruption de Netanyahu, l’audience en présence des accusés ayant été reportée du 13 janvier au 8 février.

En vertu du confinement actuel, tous les commerces dits non-essentiels sont fermés, ainsi que l’ensemble du système éducatif, à l’exception des institutions spécialisées.

Ces nouvelles recommandations surviennent alors qu’Israël a enregistré le plus grand nombre de décès quotidiens depuis le début de la pandémie.

Des travailleurs de la Hevra Kadisha Kehilat Yerushalayim, portent un corps avant les funérailles de personnes décédées de Covid-19, au cimetière de Sanhedriya à Jeursalem, le 25 janvier 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les hôpitaux étant soumis à une pression accrue, la Douzième chaîne a signalé que plusieurs centres médicaux ont dû garder les patients atteints de coronavirus dans des ambulances à l’extérieur jusqu’à ce que de la place se libère dans les services.

Signalant que son hôpital est maintenant à pleine capacité en matière de coronavirus, Zeev Rothstein, directeur général de l’hôpital Hadassah de Jérusalem, a informé le ministère de la Santé lundi soir que, à partir de mardi, il n’y aurait plus d’admission de patients supplémentaires pour la COVID-19.

Si le ministre de l’Education Yoav Gallant a déclaré lundi aux autorités locales de préparer la réouverture des écoles la semaine prochaine, des fonctionnaires du ministère de la Santé auraient fait pression pour que seules les écoles maternelles soient autorisées à rouvrir dans un premier temps.

« Dans les jours à venir, le gouvernement se réunira pour décider de la date et de la manière dont les élèves retourneront à l’école », a déclaré Gantz dans une lettre aux responsables municipaux.

« Je ne sais pas quelle sera la recommandation des experts et du ministère de la Santé, compte tenu de la morbidité et de la propagation des différentes mutations en Israël », a poursuivi Gallant, mais il a ajouté qu’il demande « de se préparer dès maintenant à la possibilité que les établissements d’enseignement ouvrent la semaine prochaine ».

Le ministre de l’Education Yoav Gallant dans une école de Safed, le 27 octobre 2020. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Le responsable chargé de la lutte contre le coronavirus Nachman Ash, lors d’un briefing avec les journalistes lundi, a déclaré que l’assouplissement des restrictions de confinement serait plus lent que prévu, malgré le succès de la campagne de vaccination dans le pays.

Le variant britannique du virus circule largement en Israël, représentant près de la moitié des cas récents, selon les responsables de la santé. Vingt-sept cas de la souche sud-africaine ont été découverts dans le pays, en plus de quatre cas d’une mutation californienne. Les autorités craignent que les variants ne soient résistants aux vaccins.

Le gouvernement britannique a déclaré que des indications préliminaires montrent que la souche pourrait entraîner une augmentation de 30 % de la mortalité.

« Lorsqu’ils m’ont demandé il y a deux semaines si c’était le dernier confinement, j’ai répondu que c’était presque certainement le cas. Aujourd’hui, je suis plus prudent », a déclaré Ash.

Il a ajouté que la souche britannique, plus contagieuse, ainsi que les autres souches originaires d’Afrique du Sud et de Californie, « nous obligent à être prudents lorsque nous déconfinons ».

« Nous serons obligés de rouvrir l’économie plus lentement que nous le pensions il y a quelques semaines, et si nous réussissons, nous éviterons le prochain confinement », a déclaré Ash.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a quant à lui critiqué la complaisance d’Israël face à la pandémie, contredisant les fréquentes remarques récentes du Premier ministre Benjamin Netanyahu qui a laissé entendre que le pays était sur le point de sortir de la crise.

« Nous devrons vivre dans l’ombre du coronavirus pendant longtemps », a-t-il déclaré à la Knesset lundi, lors d’une discussion sur les propositions de hausses du montant des amendes en cas de violation du confinement.

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, s’exprime lors d’une conférence de presse à Airport City, près de Tel Aviv, le 17 septembre 2020. (Flash90)

« On m’a appris à ne pas mentir, et je ne veux pas vous dire que dans un mois tout sera ouvert, parce que ce n’est pas le cas », a déclaré Edelstein. « Il règne une atmosphère du type ‘Ça y est, encore un coup de pouce et c’est fini’. Il faut dire en toute honnêteté que ce n’est pas le cas ».

Israël devra être « très prudent » en sortant du confinement, a-t-il ajouté.

Israël a décidé de suspendre tous les vols commerciaux entrants et sortants de l’aéroport Ben Gourion, le principal aéroport international d’Israël, jusqu’à la fin du mois. Les voyageurs internationaux ont été identifiés comme une source principale d’infection dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...