Quatre bébés new-yorkais contaminés par l’herpès après leur circoncision
Rechercher

Quatre bébés new-yorkais contaminés par l’herpès après leur circoncision

Les cas signalés depuis septembre font suite au rituel de "metzitzah bapeh" ; les nourrissons ont été hospitalisés, ont reçu un traitement antiviral et sont en voie de guérison

The tools set for performing the ceremoney of Brit Milha. May 15 2007. Photo by Mendy Hechtman/Flash90 *** Local Caption *** ëìéí
àéìåñèøàöéä
àéìåñèøöéä
áøéú îéìä
öéåã
The tools set for performing the ceremoney of Brit Milha. May 15 2007. Photo by Mendy Hechtman/Flash90 *** Local Caption *** ëìéí àéìåñèøàöéä àéìåñèøöéä áøéú îéìä öéåã

JTA — Au moins quatre nourrissons ont contracté de l’herpès à New York au cours des 6 derniers mois, après avoir été circoncis. Au cours du rituel de la circoncision, le mohel ou circonciseur nettoie la plaie par succion buccale.

Trois cas d’herpès ont été signalés depuis le mois de décembre, et 4 depuis septembre suite au rituel appelé metzitzah bapeh, a rapporté le site WPIX-11, citant le département américain de la Santé.

Les bébés ont été hospitalisés, soignés à l’aide de médicaments antiviraux administrés par voie intraveineuse et sont en voie de guérison, selon The Wall Street Journal.

« La propagation de l’herpès néonatal par la circoncision rituelle est un risque pour la santé publique », a déclaré un fonctionnaire du ministère de la Santé à WPIX. « Pour faire face à ce risque, nous continuerons à travailler avec les prestataires et les familles de notre ville pour assurer la sécurité de nos plus jeunes New-yorkais ».

La salive des adultes peut être porteuse d’un type d’herpès qui provoque des symptômes mineurs chez les adultes, mais peut avoir des conséquences graves chez les nouveaux-nés, comme des lésions cérébrales et la mort.

Cette coutume est rarement pratiquée en dehors de la communauté haredi, ou ultra-orthodoxe. D’autres mohel utilisent une pipette stérile pour cette pratique.

Cette coutume constitue un enjeu politique à New York, où la population ultra-orthodoxe est importante. En février 2015, la ville a retiré un formulaire de consentement parental mis en place par l’ancien maire Michael Bloomberg. Il a été remplacé par une brochure éducative en 2015.

Six familles du quartier de Williamsburg, à Brooklyn, ont des enfants qui ont été atteints d’herpès entre 2015 et la mi-2017 de metzitzah bapeh. Aucune de ces familles n’a souhaité communiquer le nom du mohel au ministère de la Santé.

Au moins 11 garçons ont contracté de l’herpès via cette pratique entre 2004 et 2011. Deux en sont morts, et deux autres ont été victimes de lésions cérébrales.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...