Qui est autorisé à aller travailler selon les nouvelles règles de confinement ?
Rechercher

Qui est autorisé à aller travailler selon les nouvelles règles de confinement ?

Les députés ont quelque peu assoupli les restrictions initialement annoncées, permettant à un grand nombre de citoyens de se rendre au travail

Des cafés et des restaurants fermés à Tel Aviv, le 22 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Des cafés et des restaurants fermés à Tel Aviv, le 22 septembre 2020 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Les députés de la Knesset ont annoncé, vendredi, la liste des secteurs autorisés à laisser les employés aller au travail malgré le confinement.

Les industries qui ont été déclarées comme « essentielles » sont ainsi :

• Les banques

• Les usines énergétiques dans les domaines de l’électricité, du gaz naturel et du pétrole

• Les infrastructures de l’eau

• Les services d’aide sociale pour les survivants de la Shoah

• Les services de transports, de stockage et de négociation douanière

• Les services de production, de vente et d’approvisionnement alimentaire et de boissons

• Les services de production, de vente et d’approvisionnement en produits de nettoyage

• L’agriculture

• Les services portuaires et de transport maritime

• Les transports publics (limités)

• Les infrastructures de développement de transport

• L’assurance nationale

• Les services sanitaires au sein des autorités locales

• Les services postaux, les instances internet et de communication

• Les services d’aide sociale, d’emploi et d’intégration des nouveaux immigrants

• Les institutions de protection environnementale

• Les services religieux et funéraires

• Les centres de services téléphoniques

• Les services de sécurité

• Le services de maintenance des bâtiments

• Les services vétérinaires

• Les services de courrier/de livraison

• Les services de logements publics

• Les services en lien avec la santé, les services d’optique et les pharmacies

• Les services fiscaux

• Certains services éducatifs – les employés des garderies autorisées à ouvrir leurs portes, les employés pour les services d’enseignement à destination des jeunes en situation de risque ou des personnes à besoins particuliers

• L’industrie de la construction

• Les fournisseurs de service pour l’octroi des subventions d’aides versées dans le cadre de la crise du coronavirus

• Les bureaux gouvernementaux et les autorités locales fonctionneront sous les dispositions d’un statut d’urgence

• Les industries de la Défense : Rafael, Elbit et l’IAI fonctionneront avec des limitations

• Les employés nécessaires pour autoriser les activités à distance, pour permettre la continuité du travail – employés du secteur des technologies de l’information, les personnes impliquées dans le paiement des salaires qui ne peuvent pas travailler de chez elles

• Les usines où la cessation des activités pourrait entraîner d’importants dégâts pour l’économie

Tous les espaces de travail continueront à fonctionner en respectant les directives mentionnées dans le « badge pourpre » portant sur les restrictions sanitaires dans les entreprises.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...