Qui étaient les victimes juives de l’effondrement de la tour de Surfside ?
Rechercher

Qui étaient les victimes juives de l’effondrement de la tour de Surfside ?

Parmi les morts et les disparus figurent plusieurs membres de la communauté juive dynamique de la région, dont de jeunes mariés, des grands-parents et des familles

  • Des photos d'Andres Levine, Ilan Naibryf et Deborah Berezdivin, trois des victimes juives de l'effondrement de l'immeuble de Surfside, au centre parmi d'autres photos des disparus affichées sur un mémorial de fortune sur le site de l'immeuble à Surfside, en Floride, le 26 juin 2021. (Crédit : Andrea Sarcos/AFP)
    Des photos d'Andres Levine, Ilan Naibryf et Deborah Berezdivin, trois des victimes juives de l'effondrement de l'immeuble de Surfside, au centre parmi d'autres photos des disparus affichées sur un mémorial de fortune sur le site de l'immeuble à Surfside, en Floride, le 26 juin 2021. (Crédit : Andrea Sarcos/AFP)
  • Ilan Naibryf et Deborah Berezdivin. (Crédit : Chabad of UChicago/Instagram via JTA)
    Ilan Naibryf et Deborah Berezdivin. (Crédit : Chabad of UChicago/Instagram via JTA)
  • Benny et Malky Weisz. (Crédit : Chabad.org via JTA)
    Benny et Malky Weisz. (Crédit : Chabad.org via JTA)
  • Harry Rosenberg en compagnie de sa défunte épouse, Anna. (Crédit : Chabad.org via JTA)
    Harry Rosenberg en compagnie de sa défunte épouse, Anna. (Crédit : Chabad.org via JTA)
  • Nicky Langesfeld, à gauche, et Luis Sadovnic. (Crédit : Facebook via JTA)
    Nicky Langesfeld, à gauche, et Luis Sadovnic. (Crédit : Facebook via JTA)
  • Tzvi Ainsworth, à gauche, et Itty Ainsworth, à droite. (Crédit : Facebook via JTA)
    Tzvi Ainsworth, à gauche, et Itty Ainsworth, à droite. (Crédit : Facebook via JTA)
  • Frank Kleiman. (Crédit : Facebook via JTA)
    Frank Kleiman. (Crédit : Facebook via JTA)
  • Leon Oliwkowicz. (Crédit : Chabad.org via JTA)
    Leon Oliwkowicz. (Crédit : Chabad.org via JTA)

JTA – L’effondrement de l’immeuble Champlain Towers South est une tragédie nationale, qui a fait près de 20 morts à ce jour et plus de 140 disparus dans les décombres à la date de jeudi.

Parmi d’autres communautés, l’évènement a gravement frappé les Juifs du sud de la Floride, groupe qui rassemble principalement des immigrants latino-américains, des Israéliens et des retraités venus du nord-est. La ville de Surfside, où s’est produit l’effondrement, compte au moins un tiers de Juifs, avec une importante population orthodoxe.

Plusieurs des victimes identifiées faisaient partie de cette communauté juive. Nous avons rassemblé ici des informations sur celles dont nous avons pu confirmer qu’elles étaient Juives.

Malheureusement, cette liste pourrait s’allonger au fil des jours et de la découverte de nouveaux corps.

Morts confirmées

Stacie Fang, 54 ans

Stacie Fang, originaire du New Jersey et première victime de la catastrophe de la tour Champlain à être identifiée, a été enterrée à New Brunswick dimanche, selon la presse. Mme Fang était vice-présidente d’une société basée à Surfside qui organise un événement annuel à Chicago pour les cadres dans le commerce de détail et le marketing, selon le Palm Beach Post. Son fils de 15 ans, Jonah Hendler, a été sorti vivant des décombres du bâtiment par un passant peu après son effondrement. Fang a été déclaré morte dans un hôpital d’Aventura, en Floride, jeudi.

« Il n’y a pas de mots pour décrire la perte tragique de notre bien-aimée Stacie », a déclaré sa famille dans un communiqué.

Leon Oliwkowicz, 80 ans, et Christina Beatriz Elvira, 74 ans

Leon Oliwkowicz. (Crédit : Chabad.org via JTA)

Leon Oliwkowicz, 80 ans, et Christina Beatriz Elvira, 74 ans, un couple juif vénézuélien qui s’était récemment installé en Floride, ont été parmi les premières victimes de la catastrophe de la Chaplain Tower à être identifiées. Le Miami Herald rapporte que, selon la police de Miami-Dade, leurs restes ont été retrouvés au cours du week-end. Ils ont été enterrés lundi.

En 2019, le couple avait fait don d’un rouleau de Torah à une yeshiva Chabad de Chicago où leur fille travaillait comme secrétaire, selon un article du site web Collive. Lors de la dédicace, Oliwkowicz, s’exprimant en yiddish, a communiqué sa joie d’avoir enfin dédié un rouleau de Torah à la mémoire de ses parents.

Frank Kleiman, 55 ans

Frank Kleiman. (Crédit : Facebook via JTA)

Frank Kleiman avait de quoi se réjouir. Sa dernière publication publique sur Facebook, le 22 février, intitulée « Nouvelle entreprise, nouveaux départs », faisait référence à une société postale qu’il venait de créer. Il avait récemment épousé Ana Ortiz, avec qui il vivait dans les tours Champlain. Et il attendait avec impatience la naissance de son premier petit-enfant.

Son corps a été retrouvé dans les décombres lundi. Ortiz et son fils Luis font partie des disparus.

Kleiman, enfant d’émigrés juifs cubains, a été élevé à Porto Rico et avait des liens forts avec les États-Unis. Il a fréquenté l’université Drexel de Philadelphie, où il a obtenu un diplôme en finances, et était un grand fan des Philadelphia Eagles.

Sa mère, Nancy Kress Levin, vivait également dans l’immeuble, et son frère, Jay, était en visite de Porto Rico. Eux aussi font partie des disparus.

Disparus

Jay Kleiman, 51 ans

Jay Kleiman, frère de Frank, se trouvait dans le sud de la Floride, de retour dans l’appartement où il a grandi, afin d’assister aux funérailles d’un bon ami décédé de la COVID-19, a rapporté NBC Miami.

« C’est tellement tragique qu’il ait pris l’avion pour un ami qui est mort de complications liées à la COVID, et qu’il se soit retrouvé là », a déclaré Mark Baranek, qui a entraîné Kleiman et son ami, George Matz, au sein d’une équipe de football de leur synagogue.

À Porto Rico, Kleiman travaillait avec son père dans une entreprise de textile.

Nancy Kress Levin, 76 ans

La mère des Kleiman, Nancy Kress Levin, avait fui la révolution cubaine en 1959. Elle et son mari se sont d’abord installés à Porto Rico. Dans les années 1980, Levin a déménagé en tant que mère célibataire avec ses deux fils à Surfside et a vécu dans les Champlain Towers, alors un nouveau bâtiment populaire auprès des Juifs hispaniques arrivés principalement de Cuba.

Tzvi et Itty Ainsworth, environ 60 ans

Tzvi Ainsworth, à gauche, et Itty Ainsworth, à droite. (Crédit : Facebook via JTA)

Tzvi et Ingrid « Itty » Ainsworth, un couple d’une soixantaine d’années parents de sept enfants, ont vécu en Australie pendant près de 20 ans et étaient membres de la communauté Chabad of the North Shore à Sydney. Ils ont déménagé dans le sud de la Floride il y a plusieurs années pour se rapprocher de leurs enfants et petits-enfants. L’une de leurs filles vit à quelques rues des tours Champlain. Les Ainsworth ont récemment célébré la naissance de deux petits-enfants.

« Chaque personne qu’elle a rencontrée dans sa vie est devenue son amie. Tout le monde était traité sur un pied d’égalité », a écrit Chana Wasserman, l’une des filles des Ainsworth, dans un billet de blog consacré à sa mère l’année dernière, à l’occasion de la fête des mères, selon l’Associated Press. « Le gars de la laverie, le gars qui travaille au marché aux fruits … »

Le rabbin Nochum Schapiro, chef de leur ancienne congrégation australienne, a déclaré à l’Australian Jewish News que « la communauté est invitée à prier, à dire des tehillim [psaumes] et à faire des mitzvot pour qu’un miracle se produise… »

Moises Rodan, 20 ans environ

Moises Rodan a obtenu cette année son diplôme de l’Université de Floride, où il a étudié l’ingénierie informatique. Rodan a fréquenté un lycée juif à Caracas, au Venezuela, nommé le Colegio Moral y Luces Herzl-Bialik, et était impliqué dans la communauté juive vénézuélienne de la région de Miami, selon le Miami Herald. À l’université, il faisait partie d’un groupe d’étudiants nommé Hispanics and Latinos in Electrical and Computer Engineering.

Andres Levine, 26 ans

Andres Levine était censé se marier en août. Ce jeune homme de 26 ans, qui travaillait dans la finance, avait quitté le Venezuela pour s’installer en Floride il y a environ sept ans, à la recherche de meilleures opportunités de travail. Il était au lycée avec Rodan.

Esther Beniflah Melul, une amie qui a fréquenté la même école et qui était également une amie proche de Levine, a déclaré au Miami Herald qu’elle avait parlé avec lui la nuit précédant l’effondrement.

« Nous avions tellement de projets, tellement de choses à faire… J’allais dîner avec lui ce jeudi soir », a-t-elle dit. « Nous avons parlé la nuit précédente. Je n’arrive pas à croire qu’il soit parti. »

« Le Venezuela est le genre de pays où ces choses peuvent arriver – mais pas ici. »

Luis Sadovnic et Nicky Langesfeld

Nicky Langesfeld, à gauche, et Luis Sadovnic. (Crédit : Facebook via JTA)

Bien que Luis Sadovnic et Nicky Langesfeld se soient fiancés sur la plage en face des tours Champlain en décembre, ils n’avaient emménagé dans l’immeuble que quelques mois avant son effondrement.

Langesfeld, un avocat dont la famille vit en Argentine, et Sadovnic, qui avait un MBA et avait également fréquenté l’école juive Colegio Moral y Luces Herzl-Bialik au Venezuela, se sont mariés lors d’une cérémonie civile privée en janvier, selon l’Associated Press.

Les organisateurs d’une page GoFundMe pour les familles de Langsfeld et Sadovnic ont écrit que le couple aimait passer du temps ensemble sur la plage. Un collègue de Langesfeld a déclaré que le couple aimait écouter de la musique reggaeton.

« Sa présence est charismatique, et son sens de l’humour ne connaît aucune limite. Elle a un grand cœur et adore gâter son cochon d’Inde Kali et ses chiens Capo et Zoey », ont écrit les organisateurs de la collecte de fonds à propos de Langesfeld.

« Luis a les pieds sur terre, il est attentif et aimant. Il ferait tout pour protéger Nicky », ont-ils écrit à propos de Sadovnic.

Harry Rosenberg, 52 ans

Harry Rosenberg en compagnie de sa défunte épouse, Anna. (Crédit : Chabad.org via JTA)

L’année a été difficile pour Harry Rosenberg. Sa femme, Anna, est décédée d’un cancer l’été dernier et ses deux parents ont succombé à la COVID-19. À la recherche de répit, il a déménagé dans le sud de la Floride, où il a loué plusieurs logements avant de s’installer dans les Champlain Towers. Il n’a acheté son logement que le mois dernier, selon un article de Chabad.org. Rosenberg est revenu à son appartement quelques heures avant l’effondrement des tours après un voyage à New York.

« Chaim est un homme d’une foi intense », a déclaré Sendy Liebhard, un ami. « La vie lui a lancé beaucoup de défis, surtout récemment. Sa foi en Dieu et sa vision positive sont ce qui l’a nourri. »

Malky Weisz, 27 ans, et Benny Weisz, 32 ans

Benny et Malky Weisz. (Crédit : Chabad.org via JTA)

Malky et Benny Weisz n’étaient en ville que brièvement : ils venaient rendre visite à Harry Rosenberg, le père de Malky.

Le couple vivait à Lakewood, dans le New Jersey, une ville qui compte un pourcentage élevé de Juifs orthodoxes haredim. Malky travaillait comme auditrice dans un cabinet comptable et Benny, originaire d’Autriche, travaillait dans la finance.

Shushy Bernholtz, un ami d’enfance de Benny, a déclaré à Chabad.org que Benny avait des intérêts très variés. Il avait étudié dans une yeshiva en Israël et dans un kollel à Lakewood.

« Benny sait tout », a déclaré Bernholtz. « Il peut citer les œuvres des grands dramaturges et poètes allemands comme Goethe et Schiller, et expliquer les débats les plus complexes du Talmud avec des commentaires pertinents. »

Ilan Naibryf, 21 ans, et Deborah Berezdivin

Ilan Naibryf et Deborah Berezdivin. (Crédit : Chabad of UChicago/Instagram via JTA)

En mars, l’Université de Chicago a décerné 15 000 dollars à Ilan Naibryf et deux autres étudiants pour leur startup, une entreprise de technologie financière qui permettait d’acheter des biens et des services avec des actions. Naibryf, originaire d’Argentine et élevé à Hawaï, était étudiant en physique et ancien président du centre étudiant Habad de l’université. Il venait de terminer sa troisième année quand lui et sa petite amie, Deborah Berezdivin, se sont rendus à Surfside pour assister aux funérailles d’un ami de la famille. La famille de Berezdivin possédait deux logements au huitième étage de l’immeuble, selon le New York Times.

Berezdivin était étudiante en marketing à l’université George Washington et a grandi à Porto Rico. Elle rêvait de travailler dans le secteur de la mode de luxe, selon un article d’El Nuevo Dia.

Linda March, 58 ans

Linda March n’est pas la seule à avoir choisi, l’année dernière, de quitter New York, où elle a toujours vécu, pour s’installer à Surfside. March, avocate avec un fort accent de Brooklyn, a déménagé à Champlain Towers à la recherche d’un endroit moins exigu pour vivre près de la plage.

Paula Silverman, une amie proche qui avait échangé des textos avec March quelques heures avant l’effondrement, a déclaré que March cherchait à prendre un nouveau départ après être tombée malade de la COVID l’année dernière. March avait perdu sa sœur du cancer il y a plus de 10 ans, puis ses parents peu de temps après.

« Elle était jeune et prête pour la prochaine étape de sa vie. Je n’arrive pas à me faire à cette idée », a déclaré Mme Silverman au Jerusalem Post.

Mme Silverman a déclaré que son amie était une personne sociable qui se souciait de tout le monde et qu’elle avait un sens de l’humour qui lui rappelait Joan Rivers.

« Elle connaissait tout le monde. Vous marchiez dans la rue et vous la voyiez parler au facteur, parler à tout le monde, distribuer des masques à tout le monde », a déclaré Silverman. « Un cœur d’or. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...