Rapport : 666 000 Israéliens ne peuvent pas se marier légalement en Israël
Rechercher

Rapport : 666 000 Israéliens ne peuvent pas se marier légalement en Israël

Le mariage civil n'existe pas en Israël et les Israéliens laïcs ne rentrent dans aucune catégorie religieuse

Un mariage. Illustration. (Crédit: Moshe Shai/Flash90)
Un mariage. Illustration. (Crédit: Moshe Shai/Flash90)

Une commission de la Knesset sur la religion et l’Etat a reçu des chiffres alarmants sur le fossé grandissant entre les Israéliens et leurs institutions rabbiniques de l’Etat.

Selon Hiddush, un groupe de pression qui a présenté un rapport sur le sujet à la commission de la Knesset sur la Nation, la Religion et l’Etat aujourd’hui, 666 000 Israéliens seraient dans l’incapacité de se marier en vertu de la loi israélienne.

Ce sont des Israéliens qui ne correspondent à aucune des catégories religieuses reconnues par l’Etat – catholique, musulmane, juive, druze, etc – pour lesquelles l’État offre un système de tribunal religieux financé par l’État. Il n’existe pas de mariage civil en Israël.

Cette réalité a conduit quelque 20 % des couples israéliens à enregistrer leurs mariages à l’étranger, a expliqué Hiddush.

Le groupe a cité une étude qui a révélé que quelque 70 % des Israéliens laïcs choisissent de se marier en dehors du rabbinat d’Etat orthodoxe s’ils sont légalement autorisés à le faire.

« Le monopole du rabbinat non seulement ne parvient pas à contribuer à préserver le judaïsme ; il est une cause de la haine contre le judaïsme de la population en identifiant [la religion] avec le fanatisme sombre », a expliqué le rabbin Uri Regev, qui est à la tête de Hiddush.

Les chiffres du groupe se sont basés sur un sondage du Bureau central des Statistiques, un sondage réalisé par le sondeur, Mina Tzemach, pour un groupe de défense de l’Etat et de la religion, et la recherche sur l’opinion publique menée par Smith Consulting, a indiqué Hiddush.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...