Rebelles du Likud et de l’opposition s’associent dans la lutte contre le virus
Rechercher

Rebelles du Likud et de l’opposition s’associent dans la lutte contre le virus

Barkat et Saar affirment que la nouvelle instance parlementaire travaillera avec le gouvernement pour déterminer notamment une possible 3e vague hivernale

Gideon Saar, à droite, et  Naftali Bennett au cours d'une session de l'assemblée en séance plénière du parlement, le 24 février 2014 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Gideon Saar, à droite, et Naftali Bennett au cours d'une session de l'assemblée en séance plénière du parlement, le 24 février 2014 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Un certain nombre de députés issus du Likud du Premier ministre Benjamin Netanyahu se préparent à unir leurs forces à des députés de l’opposition dans le cadre de l’établissement d’une commission qui sera en mesure de contester les politiques gouvernementales portant sur la pandémie du coronavirus, a fait savoir vendredi la Douzième chaîne.

Le panel devrait se réunir sous l’autorité de la puissante commission des Affaires étrangères et de la Défense de la Knesset, placée sous la direction du député Zvi Hauser, de Derech Eretz, qui contrôle l’armée et d’autres aspects de la sécurité nationale et de la diplomatie de l’Etat juif.

Selon la chaîne, le panel sera formé de membres de la commission et des anciens ministres de la Défense Naftali Bennett (Yamina), Avigdor Liberman (leader de la formation Yisrael Beytenou) et Moshe Yaalon (Telem). Intègreront également le panel, l’ex-chef du service de sécurité du Shin Bet et membre du Likud Avi Dichter, l’ex-maire de Jérusalem Nir Barkat et le principal challenger aux Primaires du Likud de Netanyahu, Gideon Saar.

Ni Dichter, ni Barkat, ni Saar n’avaient obtenu de portefeuilles ministériels.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le député du Likud Nir Barkat, à droite, lors d’un événement de campagne à Tel Aviv, le 16 février 2020 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Bennett en particulier a été un fervent critique de l’approche du gouvernement face à la pandémie. En tant que ministre de la Défense pendant la première vague de l’épidémie, il a exercé des pressions pour que son ministère obtienne davantage de responsabilités – en vain.

Barkat et Saar ont démenti, devant les caméras de la Douzième chaîne, que le panel créé puisse devenir « un cabinet fantôme du coronavirus », déclarant qu’il s’agirait d’une commission qui travaillerait aux côtés du gouvernement.

Premier sujet qui sera discuté par la commission : La possibilité d’une troisième vague de la pandémie de coronavirus cet hiver, a indiqué la Douzième chaîne. Des membres de l’establishment de la Défense, des officiels de la santé ainsi que des membres du Conseil de sécurité nationale devraient participer aux discussions.

Cette information survient après le rejet d’un certain nombre de restrictions imposées par le gouvernement par un panel de députés, et après l’adoption d’une loi par la Knesset qui a accordé au cabinet des pouvoirs élargis pour imposer des restrictions d’ampleur, visant à entraver la pandémie de coronavirus tout en réduisant la supervision parlementaire – une initiative qui a été considérée comme visant à enlever du pouvoir à la commission du coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...