Rencontre entre le président Reuven Rivlin et Alexis Tsipras
Rechercher

Rencontre entre le président Reuven Rivlin et Alexis Tsipras

Le Premier ministre grec a souligné sa joie d’avoir l’opportunité de visiter Israël, l’État du peuple juif

Président Reuven Rivlin et le Premier ministre grec Tsipras (Mark Neiman, GPO)
Président Reuven Rivlin et le Premier ministre grec Tsipras (Mark Neiman, GPO)

Le président israélien a organisé ce matin une réunion de travail avec le Premier ministre grec qui est actuellement en visite en Israël pour la première fois.

Le ministre grec des Affaires Étrangères, Nikos Kotzias, était également présent lors de la réunion.

Le président israélien a souhaité la bienvenue en Israël au Premier ministre Tsipiras et a souligné que la Grèce était le berceau historique de la démocratie.

Il s’est également référé à la manière dont le Premier ministre grec avait dirigé son pays pendant cette période de crise très difficile.

« Tous les enfants du monde savent que la démocratie est originaire de Grèce. Vous êtes devenu un symbole et un exemple mondiale sur la manière dont les leaders démocratiques doivent opérer, » a déclaré Reuven Rivlin.

Le président a une nouvelle fois souhaité la bienvenue à son invité, et en lui tendant la main a déclaré, « Je vous souhaite la bienvenue, et serre votre main comme un vrai démocrate ».

Le Premier ministre grec a remercié Reuven Rivln pour son chaleureux accueil. Il a souligné sa joie d’avoir l’opportunité de visiter Israël, l’État du peuple juif.

« Nos peuples sont très anciens. Après les milliers d’années que nous avons vécues ensemble, une importante et ancienne communauté juive a fleuri en Grèce. Le peuple grec s’est opposé au régime nazi et après la Seconde Guerre mondiale, la Grèce s’est opposée à l’antisémitisme et à la xénophobie. Nous sommes dans une période difficile en Europe avec la récente vague de terrorisme. Ici à Jérusalem nous enverrons un message au monde entier. Grâce à la compréhension et au travail ensemble, il est possible de faire échouer ce phénomène, » a déclaré Tsipiras.

Dans sa réponse, Reuven Rivlin a rebondi sur les remarques du Premier ministre grec et a souligné le besoin de travailler ensemble contre Daesh et contre l’islam fondamentaliste qui menace le monde libre.

« Nous, Israël et la Grèce, sommes les enfants de peuples anciens et amis dans la famille des nations libres. Dans le monde libre et démocrate nous ne tolérons pas l’extrémisme de toute nature, cela met en péril le monde entier. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...