Ripostes israéliennes sur la bande de Gaza suite à un tir de roquette
Rechercher

Ripostes israéliennes sur la bande de Gaza suite à un tir de roquette

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé un jardin d'enfants de la ville de Sderot, dans le sud d'Israël, a indiqué l'armée israélienne

Une traînée de lumière faite par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 21 août, 2014 (Crédit photo: AFP)
Une traînée de lumière faite par une roquette tirée depuis la bande de Gaza, le 21 août, 2014 (Crédit photo: AFP)

L’aviation israélienne a frappé samedi quatre objectifs dans la bande de Gaza, sans faire de victimes, a annoncé un responsable palestinien de la sécurité, à la suite d’un tir palestinien de roquette en territoire israélien.

Les cibles des frappes israéliennes ont été un atelier, deux sites de la branche armée du mouvement terroriste palestinien du Hamas et un site d’entraînement militaire du du mouvement terroriste palestinien Jihad islamique, a indiqué ce responsable sous le couvert de l’anonymat.

Deux des endroits frappés se trouvaient dans la ville de Gaza et les deux autres à Beit Lahia, dans le nord de la bande de Gaza, enclave qui est gouvernée par le Hamas, selon la même source.

L’armée israélienne a annoncé dans un communiqué avoir visé « quatre sites qui faisaient partie de l’infrastructure opérationnelle du Hamas dans le nord et le centre de la bande de Gaza », en riposte au tir de roquette palestinien.

Une roquette tirée depuis la bande de Gaza a frappé un jardin d’enfants de la ville de Sderot, dans le sud d’Israël, a indiqué l’armée israélienne. Le projectile a endommagé le jardin d’enfants mais n’a pas fait de victimes, a-t-elle déclaré.

Aucun des groupes terroristes présents dans la bande de Gaza n’a revendiqué le tir de roquette.

Israël et les territoires palestiniens connaissent un regain de violences depuis jeudi, avec quatre attaques palestiniennes qui ont fait deux morts et débouché sur des mesures de rétorsion israéliennes.

Israël boucle Hébron après des attaques palestiniennes

Israël a imposé vendredi un bouclage à la ville de Hébron et à sa région après une série d’attaques palestiniennes dans cette zone de Cisjordanie, a annoncé l’armée israélienne.

L’Etat hébreu, qui occupe la Cisjordanie depuis 1967, va également déployer deux bataillons d’infanterie composés de centaines de soldats autour de cette ville, « la mesure la plus substantielle sur le terrain depuis 2014 », a déclaré le porte-parole de l’armée Peter Lerner.

Il n’a pas précisé combien de temps durera le bouclage de Hébron, la plus grande ville de Cisjordanie.

Deux Israéliens, dont une enfant de 13 ans, ont été tués au cours de deux attaques distinctes depuis jeudi près de Hébron.

Vendredi après-midi, « un terroriste a ouvert le feu sur le véhicule d’une famille sur la route 60, au sud de Hébron », provoquant « un accident qui a tué un passager et en a blessé trois« , a indiqué l’armée qui qualifie généralement les assaillants palestiniens de « terroristes ».

Jeudi, un Palestinien de 17 ans originaire du village de Bani Naïm proche de Hébron avait poignardé à mort une adolescente israélo-américaine de 13 ans après s’être infiltré dans sa maison dans l’implantation de Kyriat Arba.

Selon le porte-parole de l’armée, environ 80 attaques anti-israéliennes ont été menées par des Palestiniens originaires de la région de Hébron depuis le déclenchement d’un nouveau cycle de violences dans le long conflit israélo-palestinien.

Depuis début octobre, les Territoires palestiniens, Israël et Jérusalem ont été secoués par un regain de violences qui a tué 214 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l’AFP.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...