Rivlin et Bennett se rencontrent avant la visite du président aux États-Unis
Rechercher

Rivlin et Bennett se rencontrent avant la visite du président aux États-Unis

Le président présentera les positions d'Israël sur l'Iran et l'accord nucléaire, la bande de Gaza et la Syrie lors de sa rencontre avec M. Biden à la Maison Blanche

Le Premier ministre Naftali Bennett (à droite) et le président Reuven Rivlin se rencontrent à la Maison du président, le 23 juin 2021. (Crédit : Résidence du Président)
Le Premier ministre Naftali Bennett (à droite) et le président Reuven Rivlin se rencontrent à la Maison du président, le 23 juin 2021. (Crédit : Résidence du Président)

Le president israélien Reuven Rivlin a rencontré mercredi le Premier ministre Naftali Bennett pour discuter du message que le président délivrera à Washington au nom du pays lors de sa visite aux États-Unis la semaine prochaine, a indiqué son bureau.

Lors des entretiens, qui se sont déroulés à la résidence du président à Jérusalem, les deux hommes ont discuté des positions que Rivlin présentera au président américain Joe Biden concernant les questions régionales clés telles que l’Iran, l’objection d’Israël à un retour des États-Unis dans l’accord nucléaire de 2015, la bande de Gaza et la Syrie, a rapporté le site d’information Ynet.

Le président atterrira à New York dimanche et s’envolera pour Washington lundi.

Là, Rivlin rencontrera Biden à la Maison Blanche. Au cours de ce voyage de trois jours, il se rendra à des réunions aux Nations unies avec le secrétaire général Antonio Guterres et plusieurs ambassadeurs. Il s’entretiendra également avec les dirigeants des principales organisations juives, ont déclaré au Times of Israël des sources qui ont eu connaissance du programme.

Le mandat de sept ans de Rivlin en tant que président doit prendre fin le 7 juillet, et la Maison Blanche a déclaré dimanche que la visite « honorera le dévouement dont il a fait preuve pour renforcer l’amitié entre les deux pays au cours de nombreuses années ».

L’invitation aux États-Unis a été faite le mois dernier par le secrétaire d’État Antony Blinken, alors que le plus haut diplomate américain visitait la région pour aider à consolider le cessez-le-feu qui a mis fin à la guerre de 11 jours entre Israël et les groupes terroristes de Gaza.

Le président Reuven Rivlin dans un bureau de vote de Jérusalem, le 23 mars 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le président doit retourner en Israël le 30 juin.

Cette visite interviendra deux semaines après la prestation de serment du nouveau gouvernement israélien, qui a remplacé celui de Benjamin Netanyahu au pouvoir pendant 12 ans.

Israël s’oppose fermement à un retour des États-Unis dans l’accord nucléaire de 2015 entre l’Iran et les puissances mondiales. Le « Plan d’action global conjoint » a accordé un allègement des sanctions à l’Iran en échange de restrictions sur son programme nucléaire afin d’empêcher la République islamique de se doter d’armes nucléaires.

Le plan s’est effiloché depuis que l’ancien président américain Donald Trump s’en est retiré en 2018 et a réimposé les sanctions américaines, après quoi l’Iran a également commencé à abandonner ses engagements, enrichissant l’uranium à des niveaux interdits, entre autres actions.

Biden songe à un retour dans l’accord, mais veut aussi le renégocier en imposant des conditions que l’Iran rejette. Les États-Unis et l’Iran se sont efforcés de relancer l’accord menacé dans le cadre de pourparlers menés à Vienne sous l’égide de l’Union européenne.

Rivlin, 81 ans, sera remplacé par le président de l’Agence juive Isaac Herzog le mois prochain. Biden a félicité Herzog lors de son élection à la Knesset le mois dernier.

La relation du président américain avec Herzog, ancien chef du Parti travailliste, s’étend sur plusieurs décennies. Ils se sont rencontrés à plusieurs reprises, quand M. Biden était vice-président et que M. Herzog dirigeait l’opposition de la Knesset à la coalition gouvernementale de Benjamin Netanyahu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...