Rivlin : Gaza pourrait être un paradis avec le Hamas désarmé
Rechercher

Rivlin : Gaza pourrait être un paradis avec le Hamas désarmé

La réhabilitation de Gaza doit aller de pair avec sa démilitarisation déclare le président ; pour qu’une nouvelle guerre n’éclate pas

Reuven Rivlin (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)
Reuven Rivlin (Crédit : Miriam Alster/Flash 90)

La reconstruction de la bande de Gaza est dans l’intérêt d’Israël, mais elle doit aller de pair avec la démilitarisation du Hamas. Sinon une nouvelle guerre fera rage, comme celle qui a tué plus de 2 000 personnes cet été, a déclaré dimanche le président Reuven Rivlin.

Si les besoins de sécurité d’Israël étaient remplis, Gaza pourrait devenir un « paradis » pour ses habitants, a-t-il ajouté.

S’exprimant lors d’une rencontre avec le ministre norvégien des Affaires étrangères Borge Brende, Rivlin a souligné que la reconstruction de Gaza « est l’un de nos intérêts autant qu’il l’est pour l’ensemble du monde libre », mais « la réhabilitation et la reconstruction de Gaza » doivent être liées à « la démilitarisation de la bande de Gaza ».

Sinon, a-t-il expliqué, « les gens du Hamas dépenseront une fois de plus tout l’argent que le monde leur donne pour les aider à reconstruire Gaza, pour des objectifs militaires et attaquer Israël une fois de plus ».

« Nous pouvons arriver à une impasse encore une fois et nous pourrions nous retrouver dans une situation très, très grave » a ajouté Rivlin.

Brende a souligné qu’il était en Israël au mois de juillet et que « cela a été un été très dur pour Israël… Cela a été dur pour Israël et dur pour le peuple palestinien ».

Le ministre norvégien des Affaires étrangères a déclaré : « Je sais maintenant qu’il existe d’importantes négociations sur un cessez-le-feu plus permanent dans la bande de Gaza sous la direction égyptienne et je pense que c’est important » faisant référence aux pourparlers de cessez-le-feu permanents qui doivent débuter au Caire dans deux semaines.

Brende a déclaré que le conflit entre Israël et le Hamas devrait être considéré dans le contexte de la montée de l’Etat islamique en Irak et a noté que « nous ne pouvons pas discuter de la situation entre Israël et les Palestiniens sans considérer un contexte plus large ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...