Rivlin : Hébron n’est pas un obstacle à la paix mais un test pour la coexistence
Rechercher

Rivlin : Hébron n’est pas un obstacle à la paix mais un test pour la coexistence

Le président israélien a aussi expliqué que l'état devait prendre en charge l'amélioration du quotidien des habitants juifs et arabes de la ville

Le président Reuven Rivlin à Jérusalem, le 1er janvier 2017. (Crédit : Mark Neyman/GPO)
Le président Reuven Rivlin à Jérusalem, le 1er janvier 2017. (Crédit : Mark Neyman/GPO)

Le président Reuven Rivlin a expliqué jeudi soir que la ville poudrière de Hébron n’est pas un obstacle à la conclusion d’un accord de paix, mais un test de la coexistence entre Israéliens et Palestiniens.

« Hébron n’est pas un obstacle à la paix, Hébron est un test pour nos facultés de vivre ensemble, les uns à côtés des autres, a-t-il indiqué lors du 50e anniversaire marquant le ré-établissement de la communauté juive à Hébron.

Il a continué en appelant le gouvernement à améliorer les conditions de vie des résidents arabes et juifs dans la ville.

« Après 50 ans, l’état doit faire tous les efforts possibles pour améliorer la qualité de vie des habitants de la zone entière – il est clair que dans tout accord, Juifs et Arabes continueront à vivre ici, et nous devons ainsi tous nous intéresser à prendre soin de la prospérité et de l’essor de Hébron et de Kiryat Arba », a-t-il dit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...