Royaume-Uni: Les voyageurs arrivant d’Israël ne sont plus contraints de s’isoler
Rechercher

Royaume-Uni: Les voyageurs arrivant d’Israël ne sont plus contraints de s’isoler

De son côté, Israël considère toujours le Royaume-Uni comme un "pays rouge", ce qui oblige les Israéliens à s'isoler pendant deux semaines à leur arrivée à Tel Aviv

Un avion British Airways à l'aéroport de Heathrow à Londres (Crédit : Panhard/Wikimedia Commons)
Un avion British Airways à l'aéroport de Heathrow à Londres (Crédit : Panhard/Wikimedia Commons)

Les voyageurs en provenance d’Israël ne seront plus obligés de se placer en quarantaine à leur arrivée au Royaume-Uni, selon les directives britanniques mises à jour jeudi.

Les nouvelles directives stipulent que le Foreign, Commonwealth and Development Office du Royaume-Uni ne déconseille plus les voyages non essentiels en Israël ou n’exige plus la mise en quarantaine des voyageurs en provenance d’Israël pendant deux semaines.

La morbidité liée à la COVID-19 en Israël a considérablement diminué depuis les sommets atteints en septembre – où des milliers de nouveaux cas étaient diagnostiqués chaque jour – à la suite d’un deuxième confinement national, bien que les responsables de la santé aient averti ces derniers jours que les taux pourraient remonter.

De son côté, Israël considère toujours le Royaume-Uni comme un « pays rouge », ce qui oblige les Israéliens en provenance de ce pays à s’isoler pendant deux semaines à leur arrivée à Tel Aviv.

Le ministère britannique des Affaires étrangères a précisé que la Cisjordanie et Gaza restent sur sa liste des territoires à partir desquels une quarantaine est requise à l’arrivée.

Mercredi, le ministère de l’Intérieur israélien a accepté d’assouplir les restrictions concernant le coronavirus et d’autoriser l’entrée dans le pays des parents au premier degré des nouveaux immigrants qui sont arrivés en Israël au cours des quatre dernières années.

Actuellement, seuls les Israéliens et les étrangers munis d’un visa de résidence sont autorisés à entrer dans le pays. Ceux qui arrivent de pays dits « rouges » – qui présentent un taux élevé d’infection – doivent observer une quarantaine de 14 jours.

En outre, une catégorie limitée de non-citoyens, principalement des membres de la famille au premier degré, sont autorisés à entrer en Israël pour des événements du cycle de la vie tels que les naissances et les mariages, chaque cas étant évalué individuellement par le ministère de l’Intérieur.

Dans le même temps, Israël continue d’autoriser l’entrée de nouveaux immigrants dans le pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...