« Saba Gérard », le journal d’un juif lorrain dans la guerre se lit sur Facebook
Rechercher

« Saba Gérard », le journal d’un juif lorrain dans la guerre se lit sur Facebook

Gérard Alexandre a autorisé sa famille à lire son journal, qu'une fois mort

Gérard Alexandre, auteur d’un journal de guerre écrit durant la Seconde Guerre mondiale et aujourd’hui publié par sa famille sur Facebook, ici en classe de seconde à Albi. (Crédit : famille Alexandre / Facebook)
Gérard Alexandre, auteur d’un journal de guerre écrit durant la Seconde Guerre mondiale et aujourd’hui publié par sa famille sur Facebook, ici en classe de seconde à Albi. (Crédit : famille Alexandre / Facebook)

Démarré début septembre, à l’occasion du 80e anniversaire du début de la Seconde Guerre mondiale, « De l’exil à la résistance, le récit de guerre d’un jeune juif lorrain » est un projet littéraire publié sur Facebook.

Sur la page, mise à jour deux fois par semaine, sont postés des extraits du journal de guerre de Gérard Alexandre, où sont détaillés tous les évènements que l’homme a vécus durant la période.

« Il a tout juste 14 ans, et comprend que les évènements qui se déroulent sous ses yeux doivent être répertoriés », explique son petit-fils Eyal Alexandre sur la page de présentation du projet.

« Saba Gérard écrit presque quotidiennement jusqu’en 1943, date à laquelle, bachelier, il s’engage dans le maquis, ajoute-t-il. Il reprend la plume occasionnellement jusqu’en 1947 et ouvre son cahier une dernière fois après son immigration en Israël, dans les années 1980. »

« Dans ses cahiers, il nous fait part du suivi de sa scolarité dont dépend son avenir professionnel et de ses relations ambivalentes avec Dieu. Il dévore les livres. Il s’inquiète du sort de sa famille, il évoque ses peines et ses joies, ses frustrations et ses satisfactions liées à sa relation grandissante avec une jeune refugiée phalsbourgeoise, Sylvie, plus tard sa femme, notre grand-mère. »

Ces onze cahiers ont été découverts après la mort de l’homme, survenue en mars 2017 alors qu’il était âgé de 92 ans. Il avait autorisé sa famille à ne les ouvrir qu’après son décès.

« Outre le trésor qu’ils représentent pour nous, membres de la famille, Les cahiers peuvent éveiller la curiosité du public, non seulement grâce aux documents, photos et textes collés au fil des pages mais aussi grâce aux réflexions personnelles de l’adolescent. Ils relatent le cheminement et l’évolution de ce garçon juif […] et racontent l’exode avec sa famille ».

Aujourd’hui, 25 septembre 2019, sont ainsi publiés des extraits datés du 25 septembre 1939.

le 25 septembre 1939 il note dans son journal:En ce moment, il y a un grand mouvement de troupes à Delme et nous avons…

פורסם על ידי ‏‎De l’exil à la résistance, le récit de guerre d’un jeune juif lorrain‎‏ ב- יום רביעי, 25 בספטמבר 2019

Le projet apporte ainsi un éclairage personnel et touchant de la Seconde Guerre mondiale, vue par ce jeune homme « dont les rêves d’avenir [ont été] brisés par les décrets contre les Juifs ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...