Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Scène de Dieudonné attaquée : L’affaire relancée en appel

Le tribunal correctionnel a condamné mardi ce médecin à verser une amende de 1 000 euros avec sursis, ainsi que 2 000 euros de préjudice à Dieudonné et 11 170 euros de réparation

Dieudonné à l'Ampoule. (Crédit : Facebook)
Dieudonné à l'Ampoule. (Crédit : Facebook)

Le septuagénaire qui a foncé avec son 4X4, le 30 juin 2019 à Neuvy-Sautour (Yonne), sur une scène où devait se produire Dieudonné, fait appel des deux condamnations à son encontre, a indiqué jeudi à l’AFP son avocat.

Le tribunal correctionnel d’Auxerre a condamné mardi ce médecin généraliste à verser une amende de 1 000 euros avec sursis, ainsi que 2 000 euros de préjudice à Dieudonné et 11 170 euros de réparation, pour les dégradations du matériel, à la Compagnie de la plume, qui s’occupe des spectacles de Dieudonné.

Le polémiste ne se trouvait pas sur le podium sur lequel a foncé le docteur, voisin de la scène, mais il s’est porté partie civile.

Le généraliste, Gilles Catalan, avait déjà été condamné dans la même affaire, le 12 juillet dernier, à 24 mois de prison dont 18 avec sursis simple, ainsi qu’à une amende de 500 euros.

L’avocat du médecin, Jean Tamalet, qui avait déjà annoncé faire appel de cette première condamnation, a indiqué à l’AFP faire appel de la nouvelle peine infligée mardi, la qualifiant de « ridicule et scandaleuse ».

« Le tribunal correctionnel d’Auxerre jugeait une nouvelle fois, au pénal, les mêmes faits, ce qui est pleinement contraire au droit. C’est une violation inédite d’un principe fondamental », a-t-il estimé.

« Les droits les plus élémentaires de notre client ont été bafoués par cette juridiction durant quatre ans. L’affaire est néanmoins loin d’être finie et sera désormais rejugée intégralement devant la Cour d’appel de Paris », a-t-il ajouté.

Lors de l’audience concernant ce volet, le 21 mars 2023, Dieudonné avait demandé à être reconnu partie civile.

« J’étais derrière la scène. J’ai entendu un brouhaha, cela s’est passé très vite », avait souligné Dieudonné.

Dieudonné M’bala M’bala et Gilles Catalan s’étaient finalement serrés la main durant l’audience. « Je suis désolé des conséquences que vous avez pu subir suite à mon geste qui, je le répète, ne vous était pas destiné », avait indiqué le médecin, maintenant qu’il n’avait pas voulu cibler Dieudonné mais avait simplement surréagi en raison du bruit que provoquait l’installation de la scène proche de chez lui.

« J’ai envie de le croire », avait répondu Dieudonné.

« Vous rappelez-vous d’une vidéo où vous avez indiqué avoir été victime d’une tentative d’assassinat du médecin juif M. Catalan ? », avait demandé l’avocat de Gilles Catalan, Jean Tamalet.

« Je me suis rendu compte de la logique de surenchère dans laquelle je m’étais installé, et m’en suis excusé. Je suis aujourd’hui dans une logique de paix, de me battre contre l’antisémitisme », avait alors affirmé Dieudonné.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.