Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Sécheresse : L’Iran veut prendre des mesures pour capter l’eau d’une rivière afghane

Pour tenter de résoudre leur différend, Téhéran et Kaboul avaient signé en 1973 un traité qui donne à l'Iran le droit d'utiliser 22 mètres cubes des eaux par seconde

Le porte-parole des Talibans, Zabihullah Mujahid, prenant la parole lors d’une cérémonie pour annoncer certaines des restrictions les plus sévères imposées aux femmes afghanes depuis la prise du pouvoir par les Talibans, leur ordonnant de couvrir entièrement en public, idéalement avec la burqa traditionnelle. (Crédit : Ahmad Sahel Arman/AFP)
Le porte-parole des Talibans, Zabihullah Mujahid, prenant la parole lors d’une cérémonie pour annoncer certaines des restrictions les plus sévères imposées aux femmes afghanes depuis la prise du pouvoir par les Talibans, leur ordonnant de couvrir entièrement en public, idéalement avec la burqa traditionnelle. (Crédit : Ahmad Sahel Arman/AFP)

L’Iran a déclaré vendredi qu’il se « réservait » le droit de prendre des mesures dans le cadre d’un conflit sur la distribution de l’eau avec l’Afghanistan, un barrage sur une rivière limitant le débit d’eau dans le pays frappé par la sécheresse.

La répartition de l’eau de la rivière Helmand, longue de 1 150 km, qui prend sa source dans le centre de l’Afghanistan et permet d’irriguer de larges terres agricoles dans la province du Sistan-Balouchistan, dans le sud-est de l’Iran, est source de tension depuis des dizaines d’années.

Pour tenter de résoudre leur différend, Téhéran et Kaboul ont signé en 1973 un traité qui donne à l’Iran le droit d’utiliser 22 mètres cubes des eaux par seconde, plus éventuellement quatre mètres cubes supplémentaires.

Mais l’Iran accuse l’Afghanistan de ne pas respecter cet accord, reprochant notamment au barrage Kajaki, l’un des principaux barrages hydroélectriques d’Afghanistan, de limiter leur approvisionnement en eau.

« La République islamique d’Iran se réserve le droit de prendre les mesures nécessaires et souligne l’entière responsabilité de l’Afghanistan à cet égard », a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

« Dans la pratique, les dirigeants afghans n’ont pas honoré les engagements pris dans le cadre du traité et n’ont pas offert la coopération nécessaire pour fournir à l’Iran ses droits légaux en matière d’eau », a ajouté le ministère, qui estime que la situation est « inacceptable ».

Il a également qualifié de « contradictoire et fausse » une déclaration faite jeudi par les autorités afghanes au pouvoir, selon laquelle le manque de précipitations et une grave sécheresse serait à l’origine de l’arrêt de l’acheminement de l’eau vers l’Iran, le niveau du fleuve ayant baissé.

Le porte-parole du gouvernement afghan, Zabihullah Mujahid, a toutefois déclaré sur Twitter que l’Afghanistan était « déterminé à remplir ses obligations » mais que les « déclarations inappropriées » faites par l’Iran à cet égard pouvaient nuire aux liens entre les deux pays.

Mujahid fait référence à une mise en garde du président, iranien Ebrahim Raïssi, qui a demandé jeudi à l’Afghanistan de laisser couler l’eau de la rivière Helmand pour son pays, appelant Kaboul à considérer « sérieusement » son avertissement pour « ne pas se plaindre ensuite ».

Pays aride, l’Iran connaît depuis des années des épisodes de sécheresse à répétition, notamment dans le sud-est, où le lac Hamoun, alimenté par l’Helmand, est désormais tari alors qu’il était auparavant au cœur de la septième zone humide au monde.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.