Sept soldats de Tsahal soupçonnés d’avoir battu des Palestiniens en détention
Rechercher

Sept soldats de Tsahal soupçonnés d’avoir battu des Palestiniens en détention

Des soldats d'un bataillon ultra-orthodoxe ont été accusés d'avoir battu des détenus pendant une opération près de Jénine

Des soldats de l'unité ultra-orthodoxe Netzah Yehuda de l'armée israélienne (Crédit : Yaakov Naumi / Flash90)
Des soldats de l'unité ultra-orthodoxe Netzah Yehuda de l'armée israélienne (Crédit : Yaakov Naumi / Flash90)

Sept soldats de Tsahal ont été arrêtés mercredi car ils sont soupçonnés d’avoir battu des Palestiniens qui étaient en détention pendant une opération militaire près de la ville cisjordanienne de Jénine.

Les soldats appartiennent au bataillon ultra-orthodoxe Netzah Yehuda de la Brigade Kfir, selon Israel Radio.

L’unité a été conçue comme un moyen de se plier aux exigences qui incombent aux Ultra-orthodoxes qui font partie des rangs de Tsahal.

Trois des soldats sont soupçonnés d’avoir agressé un homme Palestinien recherché qui a été arrêté il y a deux semaines.

Les hommes sont soupçonnés d’avoir frappé l’homme au visage dans une salle de bain dans une base de Tsahal. Les soldats ont prétendu qu’ils ont utilisé une force raisonnable après que le Palestinien a refusé de sortir de la salle.

Les quatre autres soldats sont soupçonnés d’avoir battu des Palestiniens détenus dans des incidents séparés, des incidents qui auraient eu lieu au cours des dernières semaines.

Dans un communiqué, l’unité du porte-parole de Tsahal a qualifié le plus récent passage à tabac présumé de « grave incident qui ne reflète pas la formation ou les normes de Tsahal. Suite à une enquête menée par le commandant de la brigade, l’affaire est maintenant examinée par la police militaire ».

Les rapports sur l’arrestation des soldats est survenus pendant que l’unité d’enquête de la police militaire examinait les allégations selon lesquelles des soldats de Tsahal ont participé au passage à tabac brutal d’un homme érythréen qui a été abattu par les forces de sécurité la semaine dernière après qu’il a été pris pour un terroriste palestinien lors d’une attaque à la station centrale d’autobus de Beer Sheva.

Le Service pénitentiaire israélien a déjà lancé des procédures disciplinaires contre deux de ses employés soupçonnés d’être impliqués dans l’incident du 18 octobre.

En juin, trois soldats de la Brigade Kfir ont été présentés à une cour martiale après avoir été filmés en train de battre un homme palestinien désarmé lors d’un affrontement avec les Palestiniens en Cisjordanie. Elle a condamné deux soldats à des peines de prison avec sursis et a ordonné la détention dans la base pour le troisième soldat.

L’armée israélienne a ordonné une enquête sur un passage à tabac qui a eu lieu lors d’une confrontation vendredi dernier dans le camp de réfugiés de Jalazoun, près de la ville de Ramallah en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...