Sheba teste un système de surveillance fœtale à distance dans une unité COVID
Rechercher

Sheba teste un système de surveillance fœtale à distance dans une unité COVID

Le protocole permet aux futures mamans d'utiliser des appareils et d'envoyer des données aux médecins afin de minimiser les contacts et les contaminations

Une Israélienne utilisant le dispositif HeraBEAT, récemment déployé au Sheba Medical Center (Crédit : Sheba Medical Center)
Une Israélienne utilisant le dispositif HeraBEAT, récemment déployé au Sheba Medical Center (Crédit : Sheba Medical Center)

Un important hôpital israélien demande aux femmes enceintes de son service de maternité spécialisé dans le coronavirus de vérifier elles-mêmes les battements de cœur de leurs bébés à naître, afin d’éviter tout contact inutile, dans le cadre de l’élaboration de protocoles de soins à distance.

Le centre médical Sheba a commencé à fournir à ses patientes enceintes porteuses du virus un nouveau système portatif développé par Israël pour surveiller le rythme cardiaque du fœtus. L’établissement a aussi introduit un dispositif, également de fabrication israélienne, permettant aux patientes d’effectuer des échographies, et affirme être le premier hôpital au monde à permettre aux patientes d’effectuer ces deux contrôles sans la présence d’un médecin ou d’une infirmière.

« Les femmes enceintes présentant les symptômes de la COVID-19 courent un risque accru de maladie grave », a déclaré le Dr Avi Tsur, qui a été le fer de lance de cette initiative, au Times of Israël. « Mais d’un autre côté, nous sommes très prudents et essayons d’éviter les infections croisées entre ces femmes, le personnel et les autres patients ».

« Chaque contrôle exige que le personnel mette des vêtements de protection, et nécessite un nettoyage approfondi du matériel utilisé », a-t-il noté.

Cette solution permet aux patients de bénéficier de la surveillance très étroite, dont ont besoin les femmes enceintes atteintes de COVID-19, compte tenu de leur risque accru, a-t-il déclaré.

Les moniteurs de santé fœtale à domicile sont largement disponibles depuis plus de dix ans, mais les praticiens avertissent que sans surveillance par des professionnels formés, ils peuvent donner de fausses indications sur l’état du bébé.

Une Israélienne utilisant le dispositif HeraBEAT, récemment déployé au Sheba Medical Center et un médecin consulte les résultats. (Crédit : Sheba Medical Center)

Le protocole Sheba, qui était en cours d’élaboration avant la pandémie et dont l’hôpital espère qu’il deviendra le « paradigme clinique » de l’avenir, permettra de surveiller à distance le processus de surveillance.

Les femmes placent des dispositifs sur leur abdomen et les déplacent selon les instructions d’un médecin qui guide le processus à distance. Les données et les images issues des contrôles sont automatiquement envoyées aux médecins.

« Même les patients qui n’ont pas l’esprit technologique et qui n’ont pas de smartphone montrent qu’ils sont capables d’utiliser ce dispositif », a déclaré Tsur.

« Nous rassemblons les technologies et les intégrons dans nos systèmes informatiques, afin de fournir une solution intégrée complète qui permet aux femmes enceintes de bénéficier d’une grande partie des soins sans contact physique avec un médecin », a-t-il ajouté.

Un médecin parle à un patient à distance au centre médical Sheba-Tel Hashomer. (Crédit : Sheba)

Sheba, qui a ouvert la première unité COVID dans le pays, a toujours cherché à être à la pointe des solutions innovantes pour la surveillance à distance. Tsur a affirmé que l’hôpital était le seul à intégrer un tel système.

Le nouveau protocole représente l’un des premiers déploiements pilotes d’HeraBEAT, qui permet de surveiller en temps réel le rythme cardiaque du fœtus et de la mère, et de préparer les données pour leur analyse par les sages-femmes et les obstétriciens. La technologie fait actuellement l’objet d’un deuxième essai clinique, à la clinique Mayo aux États-Unis.

L’échographie portable développée par PulseNmore, permet aux femmes de surveiller le bien-être du fœtus à la maison (Crédit ; YouTube)

À Sheba, HeraBEAT est déployé parallèlement à l’appareil à ultrasons PulseNmore, également dans le cadre d’un programme pilote. Cette technologie fournit des scanners au personnel médical qui évalue la santé du fœtus en observant l’activité cardiaque, les mouvements et les volumes de liquide amniotique. Sheba est le deuxième prestataire de soins israélien à déployer PulseNmore, après les services de santé Clalit, qui ont commencé à l’offrir aux femmes enceintes pendant l’été.

Tsur a déclaré que la pandémie a accéléré le processus progressif de Sheba vers des soins à distance pour les futures mamans. « Depuis un certain temps, nous cherchons à faire en sorte que les femmes enceintes puissent bénéficier d’une partie de leur suivi à domicile », a-t-il commenté.

« Nous espérons maintenant que cette avancée va changer le paradigme clinique pour l’avenir, au-delà de la pandémie. L’intégration de ces technologies existantes dans les soins cliniques, qui peut permettre aux patients de bénéficier d’une surveillance à domicile, peut nous permettre de réduire les visites cliniques et d’avoir plus d’évaluations à domicile ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...