Israël en guerre - Jour 229

Rechercher

Shoah : Restitution ordonnée d’un tableau spolié à un cousin de Marcel Proust

En 2018, Christie's contacte alors les héritiers de Lionel Hauser proposant un arrangement avec un partage par moitié du prix de la vente. Ce que refusent ces derniers

La Maison d'enchères Christie's à Londres. (Crédit : Wkimiedia Commons)
La Maison d'enchères Christie's à Londres. (Crédit : Wkimiedia Commons)

La justice française a ordonné vendredi la restitution aux héritiers d’un cousin de l’écrivain Marcel Proust d’un tableau spolié par les nazis, au cœur d’un litige avec la maison de vente anglaise Christie’s.

Le tribunal judiciaire de Paris, selon un jugement consulté par l’AFP, a constaté « la nullité des ventes successives » du tableau « The Penitent Magdalene » du peintre néerlandais Adriaen van der Werff (1659-1722) à la suite « de sa spoliation » le 23 octobre 1942 par les nazis à Paris.

Et a ordonné à la société Christie’s à Londres de remettre l’œuvre aux héritiers de Lionel Hauser. Ce dernier était un cousin de Marcel Proust (1871-1922) avec qui il entretenait une correspondance soutenue, en tant que banquier qui gérait ses actions et confident.

Le tableau a refait surface quand, en 2017, Christie’s est mandaté pour une vente par le détenteur de l’œuvre, dérobée par l’armée d’occupation allemande quand Lionel Hauser, issu d’une famille juive, avait fui les nazis dans le sud de la France.

« The Penitent Magdalene » du peintre néerlandais Adriaen van der Werff (Crédit : domaine public)

Contrairement à une précédente vente par Christie’s en 2005 (pour 60 000 livres à l’époque), la maison de vente londonienne enquête cette fois et découvre que l’œuvre provient de la collection de Lionel Hauser et figure sur le répertoire des biens spoliés en France durant la guerre 1939-1945.

En 2018, Christie’s contacte alors les héritiers de Lionel Hauser proposant un arrangement avec un partage par moitié du prix de la vente. Ce que refusent ces derniers, comme révélé par Le Parisien et Le Monde.

La justice française a par ailleurs condamné Christie’s à verser 10 000 euros aux héritiers de Lionel Hauser et lui a ordonné de communiquer l’identité du détenteur actuel du tableau, la localisation de l’œuvre ainsi que l’historique des ventes et du montant total perçu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.