Rechercher

Six contre un : Un Juif hassidique passé à tabac dans une rue de New York

L'ADL offre une récompense de 10 000 dollars à quiconque aurait des informations ; le gouverneur s'est dit « indigné », alors que les attaques antisémites se multiplient

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Un groupe qui aurait agressé un homme juif sur des images diffusées par le département de police de New York, à New York, le 1er avril 2022. (Crédit : Capture d'écran)
Un groupe qui aurait agressé un homme juif sur des images diffusées par le département de police de New York, à New York, le 1er avril 2022. (Crédit : Capture d'écran)

NEW YORK – Un homme juif a été agressé par un groupe d’individus dans une rue de New York vendredi soir, la dernière d’une série d’attaques contre des Juifs dans la région.

Selon la police et des patrouilles de surveillance de quartier, six hommes ont donné des coups de poing et de pied à plusieurs reprises à l’homme juif hassidique dans le quartier de Williamsburg à Brooklyn, entraînant des blessures.

La police enquête sur l’affaire en tant que crime de haine et a procédé à une arrestation.

Il n’y a pas eu de « mots de provocation préalables » entre la victime de 21 ans et les agresseurs avant le passage à tabac, a indiqué la police.

Le département de police de New York a publié une vidéo floutée de l’attaque, qui semblait montrer le groupe frappant la victime et la poussant contre le côté d’un camion, où il s’est effondré, sans arrêter de faire pleuvoir les coups.

La police a également publié une vidéo montrant le groupe qui aurait perpétré l’attaque, a offert une récompense de 3 500 dollars à quiconque aurait des informations et a déclaré que des détectives avaient arrêté un jeune de 16 ans et l’avaient accusé d’agression en bande organisée et d’agression en tant que crime de haine.

Les Organisations juives unies (UJO) de Williamsburg, un groupe communautaire de premier plan dans le quartier, ont décrit l’agression comme une « attaque troublante alimentée par la haine ».

Ils ont déclaré qu’après l’agression, le groupe d’assaillants a braqué un chauffeur Uber.

L’attaque a eu lieu dans la rue Gerry du quartier, près de l’avenue Harrison, à 19h55 vendredi soir. Les attaques contre les Juifs du quartier ont souvent lieu le vendredi soir, lorsque les Juifs religieux n’ont pas leur téléphone portable sur eux, ce qui rend plus difficile le signalement des crimes. Williamsburg abrite une enclave de quelque 60 000 Juifs de la dynastie hassidique Satmar.

L’Anti-Defamation League (ADL) a offert une récompense de 10 000 $ pour toute information menant à une arrestation dans cette affaire.

« Nous sommes choqués par la cruauté des images de cet incident », a déclaré le directeur régional de l’ADL, Scott Richman. « Personne ne devrait subir de violences haineuses dans les rues de New York. »

« Nous méritons une ville plus sûre et plus tolérante pour tous les New-Yorkais », a-t-il déclaré.

Le groupe de défense du quartier Shomrim dans le quartier de Williamsburg à Brooklyn, New York, le 15 septembre 2021. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

La gouverneure de New York, Kathy Hochul, a déclaré dimanche qu’elle était « indignée par cet acte de violence contre un juif new-yorkais. Une attaque contre l’un de nous est une attaque contre nous tous.»

Elle a dit qu’elle dirigeait le groupe de travail sur les crimes de haine de la police d’État pour aider à l’enquête. Hochul s’est prononcé à plusieurs reprises contre l’antisémitisme à New York et a pris des mesures contre les crimes anti-juifs.

Le membre du Congrès de la ville de New York, Ritchie Torres, un fervent partisan de la communauté juive et d’Israël, a qualifié samedi la vague de crimes antisémites de « tache morale sur l’âme de notre ville ».

Jamaal Bowman, membre progressiste du Congrès de la ville de New York, a déclaré que « l’antisémitisme est dangereux et est à l’origine d’attaques inquiétantes comme celle-ci ».

Les chiffres de la police ont attesté de 81 crimes de haine antisémites à New York à ce jour pour l’année 2022, marquant une augmentation de plus de 300 % par rapport à la même période l’année dernière.

Les incidents antisémites comprennent des agressions dans les rues de la ville contre des Juifs visiblement identifiables, des graffitis racistes, des dommages matériels et des violences verbales.

Les Juifs sont la cible de crimes haineux plus que tout autre groupe à New York, de loin, année après année. Les attaques anti-juives ont représenté 38 % de tous les crimes de haine confirmés à New York l’année dernière, selon les statistiques du NYPD.

En février, il y a eu 56 crimes haineux contre des Juifs, contre 11 au cours du même mois l’année dernière. Les crimes haineux à New York dans son ensemble ont augmenté de 100 % l’année dernière, et d’autres types de crimes ont également augmenté.

Les crimes haineux ne conduisent généralement pas à des arrestations à New York. Les 198 crimes de haine confirmés contre les Juifs à New York l’année dernière n’ont abouti qu’à 58 arrestations.

La semaine dernière, des centaines de manifestants pro-palestiniens ont scandé « De New York à Gaza, mondialisez l’Intifada » à travers Manhattan. Ils se sont arrêtés devant les bureaux de plusieurs organisations juives, ce que de nombreux défenseurs juifs et israéliens ont interprété comme une suggestion de violence contre les juifs.

Les manifestants, qui ont appelé au démantèlement complet d’Israël, disent qu’ils visent l’État juif, pas le peuple juif. L’événement est survenu alors qu’Israël est aux prises avec une vague de terrorisme meurtrier qui a tué 11 personnes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...