Smotrich : Les mesures de Tsahal pour les transgenres sont un « coup de chaleur »
Rechercher

Smotrich : Les mesures de Tsahal pour les transgenres sont un « coup de chaleur »

Après l'hospitalisation d'un soldat victime d'une insolation, le ministre de droite dit que le coût du programme devrait être inclus dans le budget de l'armée

Le député Bezalel Smotrich, de l'Union des partis de droite, prend la parole lors de Yom Yeroushalayim à la yeshiva Mercaz Harav à Jérusalem, le 2 juin 2019. (Aharon Krohn/Flash90)
Le député Bezalel Smotrich, de l'Union des partis de droite, prend la parole lors de Yom Yeroushalayim à la yeshiva Mercaz Harav à Jérusalem, le 2 juin 2019. (Aharon Krohn/Flash90)

Le ministre des Transports, Bezalel Smotrich, qui s’est déjà vanté d’être un « fier homophobe », a critiqué mercredi les efforts de l’armée israélienne visant à renforcer l’intégration des soldats transgenres.

En dénonçant ces mesures, il semblait se moquer des informations du début de la journée selon lesquelles un soldat avait été hospitalisé après avoir été victime d’une insolation pendant un exercice.

« Il ne fait aucun doute que cette ‘mesure’ sera une contribution décisive à la résilience de Tsahal et à sa capacité à relever les défis sécuritaires de l’État d’Israël », a écrit le ministre de droite en réponse à un rapport de la chaîne d’information Ynet selon lequel l’armée israélienne facilite l’accueil des dizaines de soldats transgenres.

« La prochaine fois que Tsahal demandera une augmentation du budget de la défense, nous devrions nous demander ce que nous coûteront ces « réalisations » impressionnantes. Je pense qu’il y a une erreur – quelqu’un au sommet de Tsahal a eu un coup de chaleur », a tweeté Smotrich.

Le député Yorai Lahav-Hertzano du parti Kakhol lavan a répondu au ministre en disant : « Vous êtes un petit homophobe rétrograde. Quelques jours avant [le jour de deuil juif de] Tisha BeAv, vous faites de grands efforts pour nous diviser et nous provoquer de l’intérieur. Vous êtes une honte pour le gouvernement israélien et une honte pour le judaïsme. »

Selon le reportage de Ynet, l’armée israélienne observe une augmentation du nombre de soldats en phase de transition pendant ou avant leur service, et il y a maintenant des dizaines de soldats transgenres.

Protestation contre le défilé de la gay pride à Jérusalem, le 9 novembre 2006. (Olivier Fitoussi /Flash90)

Un officier supérieur a déclaré que l’armée est en train de faire des ajustements pour accommoder ces soldats, y compris une formation supplémentaire pour les officiers et des efforts pour assurer un hébergement et des douches appropriés pour les soldats transgenres.

Smotrich, qui a déjà organisé une marche de « fierté » anti-LGBT mettant en scène des animaux de ferme, est membre du parti religieux Droite Unie.

En juillet, le ministre de l’Éducation Rafi Peretz, ancien grand rabbin en chef de l’armée israélienne et membre du parti de Smotrich, a provoqué un tollé en affichant son soutien à la thérapie de conversion des gays, processus largement controversé qui est censé aider les personnes gay à « se convertir » à l’hétérosexualité. Les psychologues ont jugé le processus dangereux et l’ont lié à l’augmentation du taux de suicide chez les personnes qui le subissent.

Suite aux réactions du public devant les propos de M. Peretz, Smotrich a pris la défense de ce dernier contre ce qu’il a appelé un « lynchage médiatique » du ministre de l’Éducation.

Plus tard, Peretz est revenu sur ses propos.

Rafi Peretz, (à droite), et Bezalel Smotrich de l’Union des partis de droite lors d’un événement de campagne à Jérusalem, le 11 mars 2019. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

En 2016, Smotrich a provoqué un tollé lorsqu’il a donné une interview dans laquelle il a déclaré que les personnes LGBT « contrôlent les médias », affirmant que le soutien de cette communauté provient de la couverture, et condamnant une « chasse aux sorcières » contre ceux qui sont opposés au mariage gay.

En 2017, il a appelé les rabbins et les enseignants à retarder l’enrôlement de leurs élèves dans l’armée pour protester contre ce qu’il a qualifié d’agenda « féministe radical » qui, selon lui, conduisait à des activités plus mixtes dans les forces armées et faisait passer “l’égalité avant la victoire”.

Lundi, Smotrich s’est prononcé en faveur d’un Israël régi par la loi religieuse, faisant écho aux commentaires controversés qu’il a faits dans le passé. Début juin, alors qu’il s’apprêtait à remplacer Ayelet Shaked comme ministre de la Justice, il a déclaré que le système judiciaire israélien devait adhérer à la loi religieuse juive et a affirmé que le pays devait aspirer à se gouverner comme « à l’époque du roi David ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...