Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

Spectacle au Zénith interdit : Dieudonné dépose un recours au tribunal administratif

Déjà refusé dans plusieurs villes, le spectacle a été interdit mercredi en raison de "risques de troubles graves à l'ordre public" au regard de ses propos antisémites réitérés

Dieudonné M'Bala M'Bala au théâtre de la Main d'Or - 11 janvier 2014 à Paris. (Crédit : AFP/Archives/Alain Jocard)
Dieudonné M'Bala M'Bala au théâtre de la Main d'Or - 11 janvier 2014 à Paris. (Crédit : AFP/Archives/Alain Jocard)

Dieudonné a déposé jeudi un recours auprès du tribunal administratif de Paris contre l’interdiction par le préfet de police de son spectacle au Zénith le 14 septembre, a indiqué son avocat, confirmant une information de Libération.

Déjà refusé dans plusieurs villes, le spectacle a été interdit mercredi en raison de « risques de troubles graves à l’ordre public » au regard de ses propos antisémites réitérés.

Cette interdiction parisienne vient s’ajouter à celles prises au cours de l’été à Lyon, Grenoble, Montpellier ou Toulouse, où le multi-condamné pour injures raciales et incitation à la haine devait présenter son nouveau spectacle « La Cage aux fous », avec le chanteur antivax Francis Lalanne.

Son avocat, Me Emmanuel Ludot, a indiqué avoir déposé deux référés-liberté contre cette interdiction jeudi, l’un concernant Dieudonné et l’autre, Francis Lalanne.

Le tribunal administratif a indiqué à l’AFP qu’une audience était fixée vendredi à 16H00.

« Je critique surtout l’absence de caractérisation du trouble à l’ordre public et le caractère disproportionné », a déclaré l’avocat.

« Les interdictions qui ont plu sans cesser reviennent en réalité à mettre en place une interdiction généralisée et perpétuelle à l’encontre de Dieudonné. C’est plus les textes le problème, maintenant c’est l’homme », a-t-il affirmé.

Il a parlé d’une « situation très atypique », expliquant avoir « soumis » cet été le texte du spectacle au préfet de police, proposé de l’amender, de faire venir un « commissaire de justice » puis de « repousser la date » du spectacle.

Concernant Francis Lalanne, « l’arrêté ne prévoit aucune interdiction », il lui est donc « inopposable », soutient l’avocat.

Début août, le préfet de police Laurent Nuñez avait prévenu Dieudonné de cette possibilité d’interdiction en raison notamment de « risques de troubles graves à l’ordre public », ce qu’il a réitéré dans l’arrêté motivant sa décision.

Plusieurs échanges ont eu lieu entre la préfecture de police et l’avocat du polémiste.

Dans son arrêté d’interdiction, Laurent Nuñez a relevé qu’il était de « notoriété publique que la teneur des précédents spectacles » de Dieudonné « faisait l’apologie des discriminations, des persécutions et des exterminations perpétrées au cours de la Seconde Guerre mondiale ».

Il a estimé en outre que les « éléments mis en avant par l’avocat » de Dieudonné n’étaient « pas de nature à empêcher la tenue de propos portant atteinte à la dignité humaine pendant le spectacle et n’apport(aient) ainsi pas de garanties suffisantes sur l’absence de troubles à l’ordre public ».

Le préfet de police a aussi noté que ce spectacle devait se dérouler la veille de la célébration de la fête juive de Rosh HaShana et « à proximité d’une synagogue ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.