Steinitz : peu d’espoir pour les négociations
Rechercher

Steinitz : peu d’espoir pour les négociations

Israël affiche son pessimisme sur les négociations avec les Palestiniens qui auront lieu mardi au Caire

Khaled Meshaal arrive au palais présidentiel de Carthage pour rencontrer le président tunisien Moncef Marzouki - 12 septembre 2014 (Crédit : AFP/SALAH HABIBI)
Khaled Meshaal arrive au palais présidentiel de Carthage pour rencontrer le président tunisien Moncef Marzouki - 12 septembre 2014 (Crédit : AFP/SALAH HABIBI)

Le ministre israélien du Renseignement Yuval Steinitz a déclaré dimanche avoir peu d’espoir qu’Israéliens et Palestiniens parviennent à une « solution à long terme » dans la bande de Gaza, lors des discussions prévues mardi au Caire.

« Les discussions au Caire ne m’inspirent pas de grands espoirs tant que le Hamas n’acceptera pas la démilitarisation de la bande de Gaza et son désarmement », a affirmé ce proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu à la radio publique.

« Or je ne vois malheureusement pas que le Hamas accepte ces principes, si bien qu’à part une reconstruction immédiate (de Gaza) il n’y a pas de solution réelle à long terme pour la situation », a ajouté le ministre dont le pays fait de la démilitarisation de Gaza la condition sine qua non à sa reconstruction.

Des responsables palestiniens et égyptiens ont annoncé samedi la reprise la semaine prochaine des négociations pour consolider la trêve à Gaza. Dimanche, un haut responsable israélien a confirmé à l’AFP que ces pourparlers indirects auraient lieu mardi au Caire par l’intermédiaire de l’Egypte.

Israéliens et Palestiniens ont conclu le 26 août un accord mettant fin à 50 jours de conflit à Gaza.

Selon cet accord, les sujets les plus sensibles — la construction d’un port, la rénovation de l’aéroport de Gaza et l’échange de prisonniers palestiniens contre les dépouilles de soldats israéliens — devaient être rediscutés sous un mois.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...