Steinitz réclame un confinement national immédiat pour endiguer la seconde vague
Rechercher

Steinitz réclame un confinement national immédiat pour endiguer la seconde vague

Le ministre de l'Energie a critiqué la réouverture trop rapide de l'économie israélienne après la première vague

Yuval Steinitz lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 18 juin 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)
Yuval Steinitz lors de la réunion hebdomadaire du cabinet à Jérusalem le 18 juin 2017. (Yonatan Sindel/Flash90)

Israël doit imposer une fermeture nationale de 10 jours afin de couper la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus qui se propage rapidement à travers le pays, a déclaré lundi le ministre de l’Energie Yuval Steinitz.

S’entretenant avec le site d’information Ynet, Steinitz a appelé à une fermeture partielle où la population pourra aller au travail ou sortir pour acheter des produits de première nécessité. A part cela, les gens devraient rester à la maison.

Le ministre a déclaré qu’il vaudrait mieux prendre des mesures dures pendant un temps limité pour réduire le nombre d’infections plutôt que de faire traîner le processus.

« Nous devons réduire le nombre d’infections de 1 500 à environ quelques dizaines par jour. Cette fois-ci, nous avons appris la leçon et nous pourrons ouvrir non seulement l’économie, mais aussi le ciel pour rester en contact avec le monde », a-t-il dit.

Il a précisément suggéré une réouverture du trafic aérien pour la population ce qui est « vital pour l’économie israélienne ». Selon lui, « une coupure de plus de deux ou trois mois de l’Europe et du reste du monde finira par nuire aux mécanismes de base de l’industrie et de l’économie ».

Un membre du personnel de santé prend des échantillons auprès d’Israéliens pour vérifier s’ils ont été infectés au coronavirus, au centre de soin Clalilt Briut à Modiin le 7 juillet 2020. (Photo par Yossi Aloni/FLASH90)

Steinitz a également critiqué la rapidité avec laquelle l’économie a rouvert en mai, après que la première vague du virus avait très largement diminué.

La semaine dernière, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a reconnu que son gouvernement avait rouvert trop rapidement certains secteurs de l’économie.

« Avec le recul, pour évaluer nos erreurs, nous pouvons dire que la dernière mesure était trop précoce », a-t-il dit lors d’une conférence de presse, au sujet de la réouverture des bars et de salles d’événements.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...