Supprimé de la Toile, le Daily Stormer s’installe sur le dark web
Rechercher

Supprimé de la Toile, le Daily Stormer s’installe sur le dark web

Le site néo-nazi a été interdit de l’internet classique et a été critiqué pour avoir traité de “salope” la victime de l’attaque à la voiture bélier de Virginie

The Daily Stormer (Crédit : capture d'écran YouTube)
The Daily Stormer (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le site internet néo-nazi et suprématiste blanc The Daily Stormer a déplacé son domaine vers le dark web après que Google et GoDaddy l’ont mis hors ligne.

Google a supprimé lundi le site, l’un des médias les plus antisémites d’Internet, de son service de noms de domaine pour un article diffamant Heather Heyer, la victime de l’attaque à la voiture-bélier d’un rassemblement d’extrême-droite samedi à Charlottesville, en Virginie. La plate-forme de domaine GoDaddy, que Daily Stormer utilisait depuis 2013, a fait la même chose dimanche. Les deux entreprises ont indiqué que le site violait leurs conditions d’utilisation.

Mardi, Motherboard a annoncé que certains utilisateurs de Twitter partageaient des liens vers une version du site sur le dark web.

« Le site sur le ‘dark web’ semble fonctionner plus ou moins de la même manière que l’original, avec des articles sur les récents évènements et d’autres contenus », a indiqué Joseph Cox.

Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)
Andrew Anglin, qui dirige le site internet néonazi The Daily Stormer, avec un chapeau pro-Donald Trump après avoir apporté officiellement son soutien au candidat républicain. (Crédit : BFG101/CC BY SA 4.0/Wikipedia)

Les utilisateurs devront télécharger un logiciel comme Tor, qui donne accès à certains sites anonymes sur le dark web, la collection de réseaux qui utilisent internet mais fonctionne en marge des fournisseurs classiques de noms de domaine, pour arriver sur le site actuel du Daily Stormer.

L’article du Daily Stormer sur Heyer, 32 ans, a été très critiqué car il écrivait qu’elle était « grosse », « sans enfant » et qu’elle était une « salope ».

Andrew Anglin, le fondateur du site, n’a pas fait de déclaration officielle concernant ses projets pour le Daily Stormer, qui a joué un rôle dans l’organisation des manifestations de samedi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...