Survivants d’Orlando : le tireur riait pendant qu’il tuait
Rechercher

Survivants d’Orlando : le tireur riait pendant qu’il tuait

Norman Casiato a reçu quatre balles dans le dos lors de la tuerie ayant fait 50 victimes au club gay the Pulse ; il témoigne de ce qu'il a vécu ce soir-là

Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane, âgé de 29 ans, qui a perpétré l'attentat au Pulse à Orlando en Floride, le 12 juin 2016, au nom de l'État islamique (Crédit : autorisation)
Omar Mateen, un citoyen américain d'origine afghane, âgé de 29 ans, qui a perpétré l'attentat au Pulse à Orlando en Floride, le 12 juin 2016, au nom de l'État islamique (Crédit : autorisation)

Un homme ayant survécu au massacre du weekend à Orlando a déclaré que le tireur Omar Mateen riait lorsqu’il a mortellement abattu un homme dans les toilettes du club gay the Pulse, après qu’il ait échoué à s’introduire dans un cagibi bondé où 10 personnes s’étaient cachées.

« La partie la plus effrayante c’est qu’il n’a rien dit, et ce qui fait encore plus peur c’est que lorsqu’il a tiré sur l’homme sur qui il avait déjà tiré, il riait », a raconté Norman Casiano à la chaîne locale 10 de ABC, qui a pu fuir malgré quatre blessures par balles dans le dos.

« Et tandis qu’il riait, tandis qu’il tirait sur le devant du cagibi… Et c’est à ce moment là que j’ai reçu la première balle, mes deux premières. »

Casiano a expliqué que les supplications adressées à Mateen afin qu’il arrête n’ont fait qu’encourager sa violence.

« Alors que nous lui criions, s’il vous plaît, s’il vous plaît ne faites pas ça, vous ne voulez pas faire ça, épargnez-nous… J’imagine que ça l’a encouragé encore plus et il a passé le fusil par-dessus le haut du cagibi et a juste… tiré. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...