Rechercher

Svika Pick, « le roi de la pop d’Israël », a été inhumé dans l’intimité

Les obsèques du célèbre chanteur, décédé dimanche à l’âge de 72 ans, se sont déroulées à Ramat Hasharon en présence de la famille et des amis

Zvika Pik, chanteur pop israélien, le 21 septembre 2004. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)
Zvika Pik, chanteur pop israélien, le 21 septembre 2004. (Crédit : Moshe Shai/Flash90)

Le célèbre chanteur et compositeur pop israélien Svika Pick a été inhumé, lundi, au cimetière New Ramat Hasharon lors d’une cérémonie à laquelle ont assisté sa famille et ses amis.

À la demande de la famille, le public n’a pas été invité et un service de sécurité filtrait les arrivées.

Les musiciens Aviv Geffen, Arik Berman, Harel Moyal, Oshik Levi et Nisim Garame sont venus rendre un dernier hommage à Pick, considéré par beaucoup comme l’un des musiciens les plus influents qu’Israël ait jamais connu.

L’auteur-compositeur Yoav Ginai et l’acteur Nicky Goldstein ont prononcé l’éloge funèbre.

Pick a été inhumé tandis que ses proches reprenaient les paroles de sa chanson « Neesaf Tishrei », selon une information du site d’information Ynet.

Selon cette même source, la cérémonie se serait terminée par des applaudissements à la mémoire de Pick, autour de sa tombe, comme le veut la tradition grecque.

Le décès de Pick n’est pas passé inaperçu à l’étranger : des publications internationales de premier plan ont fait l’éloge du musicien israélien.

Un article de l’Agence France-Presse (AFP) repris par plusieurs publications de premier plan a qualifié Pick de « roi de la pop d’Israël », tandis que l’Associated Press déclarait que Pick était « un pilier de l’industrie musicale israélienne », rappelant ce qui avait été son surnom, « The Maestro ».

Pick est décédé à son domicile de Ramat Hasharon dimanche. Il avait 72 ans.

Le chanteur pop Svika Pick, 72 ans, décédé le 14 août 2022. (Autorisation de Michal Kahana)

Le Premier ministre Yair Lapid a exprimé sa tristesse, reprenant des mots chantés par Pick : « ‘La musique pénètre dans le cœur’ – une phrase qui décrit la plupart de ses chansons et mélodies qui ont pénétré le cœur et la culture israélienne… Svika était un artiste révolutionnaire pour sa génération, un pilier de la pop israélienne. Svika est mort, mais les chansons et la musique qu’ils nous laisse résonneront longtemps encore. »

Les paroles citées par Lapid sont tirées de la chanson « Mala, Mala » (« Up, Up ») sur un album de Pick de 1978, « Music ».

Le musicien, né Henryk Pick à Wroclaw, en Pologne, a immigré en Israël avec sa famille quand il était enfant. Né dans une famille de musiciens, avec un grand-père à la tête d’une école de musique et un oncle professeur de musique, Pick a commencé à étudier la musique classique dès l’âge de cinq ans. Il a poursuivi ses études musicales en Israël, au Ramat Gan Music Center et s’est produit dans des groupes de rock à l’adolescence.

Il a sorti neuf albums dans les années 1970 et collaboré étroitement avec sa première femme, Mirit Shem-Or, qui lui a écrit de nombreux succès, parmi lesquels « Mary Lou », à propos d’elle, ainsi que des chansons sur les albums « This Is My Way », « What Now » et « Kaleidoscope ».

Pick et Shem-Or ont continué à collaborer après leur divorce en 2003. Daniella Pick, un de leurs trois enfants, est mariée au cinéaste américain Quentin Tarantino – ils vivent une partie de l’année à Tel Aviv.

Depuis 2004, Pick était en couple avec la créatrice de mode israélienne Shira Manor, avec laquelle il a eu deux fils, Tim et Neal. Ils s’étaient séparés l’an dernier.

Jessica Steinberg a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...