Sylvain Maillard évoque « les racines antisémites très claires » du RN et de LFI
Rechercher

Sylvain Maillard évoque « les racines antisémites très claires » du RN et de LFI

"Une plainte a été déposée pour diffamation," selon Manuel Bompard, numéro 2 de la liste France insoumise aux européennes

Sylvain Maillard (Crédit : capture d'écran YouTube/L'Opinion)
Sylvain Maillard (Crédit : capture d'écran YouTube/L'Opinion)

Le Rassemblement national (RN) et La France insoumise (LFI) « portent en eux-mêmes des racines antisémites très claires », a estimé mardi le député LREM Sylvain Maillard, une accusation « stupide » en ce qui concerne LFI, a rapidement réagi Jean-Luc Mélenchon.

Manuel Bompard, numéro deux de la liste France insoumise aux européennes, a affirmé dans un tweet qu' »une plainte a été déposée pour diffamation » après ces propos « ignobles et mensongers ».

Invité sur Public Sénat mardi matin, M. Maillard a dit être « assez clair là-dessus : pour moi le Rassemblement national, pour moi La France insoumise, portent en eux-mêmes des racines antisémites très claires. Est-ce qu’ils sont tous antisémites, je ne me permettrai pas de le dire, mais je trouve que dans leurs discours, d’une façon générale, l’antisémitisme est toujours présent », a-t-il souligné.

Le député de Paris a évoqué « les discours de certains députés de La France insoumise par exemple ».

A LIRE : Un lapsus de Mélenchon qui en dit long ?

Invité à préciser à quels responsables politiques il pensait, et si la députée LFI de Paris Danièle Obono en faisait partie, il a répondu « par exemple ».

Danièle Obono, député de la France insoumise convoque la Bible pour contrer un amendement du projet de loi anti-terroriste (Crédit: capture d’écran LCP)

« Très clairement il y a un souci par rapport à ça et il y a une sorte d’amalgame sur le conflit israélo-palestinien, un mélange un peu d’un antisémitisme bon teint qui a toujours existé en France, un antisémitisme où le juif est le puissant, le juif est le riche, et finalement résonne bien avec le message porté aux extrêmes », a poursuivi M. Maillard.

Que ce soit LFI ou le RN, « ne nous cachons pas sous des masques, ils savent très bien faire de la récupération. Je pense que dans ce moment fort de lutte contre l’antisémitisme, c’est bien qu’ils manifestent à côté », a aussi estimé le député à propos de l’appel à des rassemblements partout en France mardi soir, signé par une vingtaine de partis.

Le chef de file de LFI Jean-Luc Mélenchon a réagi lors d’une conférence de presse à l’Assemblée nationale de 25 minutes : « La France insoumise n’a pas, comme l’a dit stupidement un député LREM, une racine antisémite ».

A LIRE : Le pro-BDS Mélenchon, les Juifs de France et Israël

« S’agissant de nous, cette accusation est spécialement douloureuse : nombre d’entre nous ont eu à connaître des discriminations raciales, homophobes et autres. Par nos personnes, nous sommes du côté des victimes et non du côté des bourreaux (…) On ne peut être raciste et membre de LFI, car le fondamental de LFI est l’appartenance commune et égale à l’humanité », a-t-il argumenté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...