Symboles et saluts nazis à la marche nationaliste ukrainienne
Rechercher

Symboles et saluts nazis à la marche nationaliste ukrainienne

La communauté juive juge 'l'événement en l'honneur de la 14ème division Waffen Grenadier de la SS" scandaleux

Des centaines de personnes dans la ville ukrainienne de Lviv ont assisté à une marche nationaliste avec des symboles nazis qui commémorait une unité Waffen SS.

Eduard Dolinsky, directeur du Comité juif ukrainien, a condamné samedi la marche honorant la 14ème division Waffen Grenadier des SS, ou 1er Galicien, « un événement scandaleux qui ne devrait pas se produire en Ukraine dans lequel des meurtriers de Juifs et d’autres sont glorifiés. »

Andrew Srulevitch, le directeur des affaires européennes de la Ligue Anti-Diffamation, a écrit sur Twitter que « les leaders ukrainiens doivent condamner de telles marches, où les extrémistes ukrainiens célèbrent les divisions SS nazies ukrainiennes, effectuant des saluts nazis en uniforme au milieu d’une grande ville ukrainienne. »

La marche a eu lieu à l’occasion du 75e anniversaire de l’établissement du premier Galicien sous les auspices nazis. Elle a été organisée par un groupe d’organisations nationalistes connu sous le nom de Corps national de la région de Lviv, a rapporté le site d’information Zaxid. En plus des symboles Waffen SS, des dizaines de participants à la marche ont porté des affiches représentant le symbole du 1er Galicien.

L’événement a eu lieu après une série de vandalisme ciblant les sites juifs.

Dans la ville de Ternopil, située à 70 miles à l’est de Lviv, un monument commémorant l’Holocauste a été incendié jeudi. Il se trouve à l’endroit où mille Juifs ont été brutalement assassinés par les nazis et la police locale. Des images d’une caméra de sécurité montrent un homme qui s’approche rapidement, lançe une bombe incendiaire sur le monument et s’enfuit lorsque l’objet prend feu. Ce même monument avait été visé trois fois depuis 2017.

La semaine dernière, dans la ville de Poltava, dans l’est de l’Ukraine, une croix gammée et les mots « heil Hitler » ont été peints à la bombe sur un monument dédié aux victimes de l’Holocauste. Les vandales, qui n’ont pas été identifiés, ont également écrit « Mort aux youpins ».

A 90 kilomètres au nord-est de Ternopil, à Ostroh, des pèlerins juifs ont découvert vendredi que la tombe de Rabbi Shmuel Eliezer Eideles, un érudit du 17e siècle, avait été vandalisée, selon Hamodia.

A Odessa, un grand graffiti « Les Juifs à la mer» a été tagué sur le mur d’un hôtel en front de mer.

Ces incidents et la marche coïncident avec l’annonce, dans les médias ukrainiens, d’une lettre signée par 57 députés américains condamnant ce qu’ils ont décrit comme la législation ukrainienne qui « glorifie les collaborateurs nazis ». La lettre, réprimande publique la plus sévère depuis des années sur l’antisémitisme en Ukraine de la part des élus américains, ils affirment qu’il s’agit également d’une « montée de cette idéologie haineuse ».

En Ukraine, la révolution en 2013 a mis fin à la domination d’un allié clé du Kremlin et a déclenché une vague de nationalisme qui correspond à ce que les chercheurs israéliens sur l’antisémitisme ont qualifié en janvier d’augmentation massive des incidents antisémites en raison de l’inaction du gouvernement.

La glorification des combattants alliés aux nazis contre la domination russe a considérablement augmenté après 2013. En 2015, le parlement ukrainien a adopté une loi qui criminalise le refus de « l’héroïsme » de certains de ces alliés de l’Allemagne nazie, ayant failli anéantir les Juifs de la région.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...